Le Venezuela refuse l’entrée aux fuites d’expulsés, déclare un responsable chilien Par Reuters

Le Venezuela refuse l’entrée aux fuites d’expulsés, déclare un responsable chilien Par Reuters



© Reuter. PHOTO DE DOSSIER : Un migrant sans papiers accroche des vêtements sur une corde à linge de fortune alors que les migrants restent bloqués au Chili après que le Pérou a refusé d’ouvrir ses frontières aux migrants, dans la région de Chacalluta, Arica, Chili, le 6 mai 2023. REUTERS/Hugo Curotto/File Photo

(Reuters) – Les autorités vénézuéliennes ont rejeté un vol de Vénézuéliens expulsés du Chili qui tentaient d’entrer dans le pays, a déclaré jeudi un haut responsable chilien.

Le Chili avait affrété un avion pour ramener les Vénézuéliens dans leur pays d’origine, « mais une seule décision de l’autorité aéronautique vénézuélienne a tout gâché », a déclaré le vice-ministre chilien de l’Intérieur, Manuel Monsalve, à l’émission d’information 24 Horas.

« Ils ont dit : ‘Non, je n’autorise pas le vol vers le Venezuela' », a-t-il ajouté.

Le ministère vénézuélien de l’Information n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Pour échapper à la crise économique et politique prolongée que traverse le Venezuela, au moins 7,7 millions de Vénézuéliens ont quitté le pays ces dernières années, dont environ 444 000 se sont installés au Chili, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Monsalve, qui n’a pas précisé combien de Vénézuéliens se trouvaient à bord du vol, a déclaré que la décision de les renvoyer dépendait également du gouvernement vénézuélien.

Il a ajouté que, selon la loi chilienne, si l’expulsion n’était pas effectuée dans les cinq jours, les Vénézuéliens seraient libérés.