À quoi ont ressemblé les six premiers mois de 2022 dans l’espace

À quoi ont ressemblé les six premiers mois de 2022 dans l’espace



Nous avons atteint la moitié de 2022. L’année s’est écoulée, mais elle a été remplie de grandes nouvelles et de premières pour l’industrie spatiale. Voici notre récapitulatif des événements hors Terre au cours de ces six derniers mois.

Q1

L’année a commencé en fanfare lorsque JWST s’est déroulé avec succès, a atteint sa nouvelle maison à un million de kilomètres de la Terre et a commencé à préparer ses instruments pour les opérations scientifiques.

En février, la FAA a accordé la première licence simplifiée Part 450 à Astra, ouvrant les portes à des autorisations de lancement plus rapides et plus efficaces pour les sociétés de fusées commerciales. Jared Isaacman et SpaceX ont également annoncé l’ambitieux programme Polaris.

La Russie a envahi l’Ukraine fin février (et la guerre fait rage depuis 126 jours). Les opérateurs de satellites commerciaux sont intervenus, plaçant l’imagerie satellitaire au premier plan de l’OSINT et répondant aux besoins du gouvernement ukrainien en matière de renseignement spatial. Sur le front du haut débit, SpaceX et Iridium ont envoyé des terminaux et des téléphones satellites/appareils push-to-talk en Ukraine.

En mars, Astra a atteint l’orbite pour la première fois et le président Biden a finalement signé le projet de loi de crédits fédéraux pour l’exercice 22.

Couverture de la collecte de fonds : Radian a émergé de la furtivité, annonçant ses plans d’avion spatial et une graine de 27,5 millions de dollars. E-Space a levé un tour de table de 50 millions de dollars, Aerospacelab a levé une série B de 40 millions d’euros, CesiumAstro a levé une série B de 60 millions de dollars et Slingshot Aerospace a levé une série A-1 de 25 millions de dollars.

Et ce n’est pas tout, les amis – pour plus de détails, consultez notre tour d’horizon des actualités du premier trimestre 2022.

Passons directement au deuxième trimestre et au mois d’avril

Avec Space Symposium tombant au milieu du mois, nous avons été témoins d’une vague d’annonces à succès. Le principal d’entre eux était l’achat en bloc par Amazon des lancements les plus commerciaux de tous les temps, Project Kuiper réservant jusqu’à 83 vols à ULA, Arianespace et Blue Origin. Le tourisme spatial a connu un moment alors que World View et Space Perspective ont fait des pas en avant.

De nouveaux moteurs de fusée ont été testés, SpaceRyde et Launcher annonçant chacun des étapes importantes. Les unités de production d’Ursa Major sont sorties de la ligne et la startup du Colorado a signé un énorme contrat de moteur avec Phantom Space.

La Maison Blanche a annoncé une interdiction unilatérale des tests ASAT (antisatellite) à ascension directe, ouvrant la voie à d’autres pays pour annoncer des interdictions similaires.

Sur le front de la guerre, la perte d’avions Antonov en Ukraine a eu un impact sur l’expédition de composants GEO alors que les opérateurs de satellites cherchaient d’autres moyens de transporter des unités de vol. L’ESA s’est également retirée des missions lunaires de Roscosmos. HawkEye360 et NSSA ont lancé une initiative d’aide à l’Ukraine pour l’industrie spatiale.

Couverture de la collecte de fonds : ConstellR a acquis la société d’imagerie hyperspectrale ScanWorld, Capella a levé un financement de 97 millions de dollars et RFA a remporté 11 millions d’euros lors d’un concours allemand de microlanceurs.

Peut

Rocket Lab a tenté sa première capture en hélicoptère du premier étage d’Electron dans les premiers jours de mai, finissant par laisser tomber l’étage avant de le sécuriser complètement. La capsule Starliner de Boeing a également finalement atteint l’ISS. L’ESA a dû manœuvrer un satellite autour d’un morceau de débris créé lors du test ASAT russe en novembre dernier. La NRO a annoncé ses plus gros contrats d’approvisionnement en imagerie satellitaire. Enfin, Transporter-5 a mis un groupe de vos satellites, engins spatiaux et remorqueurs en orbite.

Couverture de la collecte de fonds : Trois startups de propulsion – Firehawk, Adranos et X-Bow Systems – ont lancé des tours de série A. AstroForge a levé un tour de table de 13 millions de dollars.

Juin

La NASA a attribué ses contrats commerciaux de combinaisons spatiales EVA à Axiom et Collins Aerospace. Sony a ouvert les portes d’une nouvelle entreprise de communications laser. Ursa Major a dévoilé son nouveau design de moteur Arroway. La FAA, enfin, a publié sa conclusion selon laquelle aucun impact environnemental significatif sur Starship, éliminant le plus grand obstacle séparant la fusée géante de Mars du lancement. SFL a effectué pour la première fois une désorbitation passive des débris à l’aide de voiles de traînée. Sierra Space a annoncé son propre programme de formation d’astronautes. Et la NASA et Rocket Lab ont lancé CAPSTONE, une mission d’orientation vers une orbite lunaire unique.

Couverture de la collecte de fonds : Ion-X a levé un tour de table de 3,8 millions d’euros. QuadSAT a reçu 500 000 € de financement de l’ESA.

Profonde respiration

Ouf, c’était beaucoup. Voici de nombreux autres lancements, des premières passionnantes et des vibrations spatiales positives pour la seconde moitié de 2022 !

Cette histoire est apparue à l’origine sur Charge utile et est republié ici avec permission.





Source

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *