3 « rêves de dividendes » qui offrent une croissance des paiements de 268 % et des rendements de 12 %

3 « rêves de dividendes » qui offrent une croissance des paiements de 268 % et des rendements de 12 %


Ne déplorez pas l’absence d’un rallye du Père Noël cette année, car il s’accompagne d’un bon côté positif : nous, les investisseurs en dividendes, avons plus de temps pour obtenir de gros rendements à bon marché.

Voici pourquoi : l’économie américaine continue de croître, les analystes prévoyant une croissance des bénéfices de 3,7 % au quatrième trimestre 2022. De plus, les ventes des entreprises du S&P 500 ont augmenté de 10 % et les bénéfices ont augmenté toute l’année.

Pourtant, le marché est toujours pessimiste.

En d’autres termes, les prix des actions sont divorcés de la réalité, et ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne se corrigent. Cependant, compte tenu de l’année que nous avons eue, il pourrait encore s’écouler un certain temps avant que les investisseurs ne développent à nouveau un appétit pour les actions.

Mais nous n’avons pas à nous contenter de rester en liquide ou d’acheter maintenant et d’espérer que le prochain courant ascendant arrivera bientôt. Nous pouvons profiter de cette accalmie pour choisir mes investissements préférés : les fonds à capital fixe (CEF) qui se négocient à de fortes décotes par rapport à la valeur liquidative (VNI, ou la valeur de leurs portefeuilles sous-jacents). Les CEF arborent également des dividendes sains, normalement de 7% et plus. Et leurs rendements sont particulièrement élevés en ce moment, encore une fois grâce au recul.

De cette façon, nous n’avons pas à nous soucier d’essayer de chronométrer le marché. Nous pouvons commencer à collecter ces gros dividendes – et souvent mensuels – maintenant, en attendant que les remises de nos fonds se referment, propulsant leurs actions plus haut comme ils le font.

Ce combo remise/dividende est le meilleure chose sur l’investissement du CEF. Et maintenant nous avons une grande fenêtre pour le mettre au travail. Voici trois CEF à prix avantageux pour commencer.

1. Fonds de rendement total SRH

Notre premier CEF qui se démarque est le SRH Total Return Fund Inc (NYSE :), un fonds peu connu qui se négocie avec une décote de 16,6 % par rapport à la valeur liquidative, avec un accent sur l’investissement axé sur la valeur. En fait, si Warren Buffett dirigeait un CEF, cela ressemblerait probablement beaucoup à STEW.

Les meilleurs ingrédients de STEW : qualité et valeur

STEW-Top-Holdings

STEW-Top-Holdings

Source : Parallel Advisors LLC

Le propre Berkshire Hathaway (NYSE 🙂 (BRK.A) de Buffett représente un tiers du portefeuille, nous pouvons donc considérer STEW comme un moyen d’obtenir Berkshire pour près de 17% sur le prix du marché, grâce à la remise du fonds. Cela vaut également pour d’autres avoirs importants, y compris les favoris de Buffett comme JPMorgan Chase (NYSE 🙂 et Microsoft (NASDAQ :), ainsi que de grandes entreprises avec des flux de trésorerie sains, comme Yum Brands (YUM) et eBay (NASDAQ :).

Le rendement de STEW est certes faible pour un CEF, à 4%, mais cela fait partie de son approche conservatrice. Le fonds aime augmenter son paiement à mesure que son propre prix de marché et la valeur de son portefeuille sous-jacent augmentent. Comme vous pouvez le voir, cela a fonctionné très bien au cours des cinq dernières années, au cours desquelles le dividende de STEW a bondi de près de 268 % !

Gros gains de paiement avec STEW

STEW-Dividende-Croissance

STEW-Dividende-Croissance

En d’autres termes, si vous détenez celui-ci pendant des années, vous vous préparerez à une belle augmentation du rendement d’un achat effectué maintenant.

2. Fonds fermé d’actions diversifiées Adams

Si, toutefois, vous ne voulez pas attendre que votre rendement augmente, pensez à l’un des plus anciens CEF au monde, le Adams Diversified Equity Closed Fund (NYSE :), qui a été lancé en 1929.

Ce fonds, qui se négocie avec une décote de 15,7 % par rapport à la valeur liquidative, a tout vu : bulles, récessions, dépressions, etc., et il est toujours aussi fort. Malgré son âge, son portefeuille est construit pour l’avenir, avec Microsoft, Apple (NASDAQ :), Alphabet (NASDAQ 🙂 et Mastercard (NYSE 🙂 comme principaux titres, parmi d’autres grands producteurs de liquidités (Berkshire Hathaway fait également une apparition) .

Tout cela s’est traduit par un fonds qui a enregistré un solide rendement à long terme.

ADX est un créateur de richesse éprouvé

ADX-Total-Retours

ADX-Total-Retours

Une chose à garder à l’esprit est qu’ADX lie son dividende à sa valeur liquidative, de sorte que le paiement a tendance à fluctuer. Cependant, le fonds Est-ce que avoir pour politique de verser au moins 6 % de son prix moyen du marché de fin de mois sur 12 mois sous forme de dividendes, vous savez donc qu’il générera un flux de revenus bien supérieur à la moyenne. Et parfois, ce flux de revenus est bien plus important : l’ADX a rapporté plus de 15 % sur 12 mois en 2021, et il a rapporté plus de 10 % sur plusieurs années au cours des deux dernières décennies.

Dividendes spéciaux sains d’ADX

ADX-Dividende

ADX-Dividende

3. Fonds à capital fixe Nuveen Global High Income

Si vous voulez un flux de revenus à deux chiffres maintenant, pensez au Nuveen Global High Income Closed-End Fund (NYSE :). Ce rendement de 12 % vous rapportera 100 $ par mois pour chaque 10 000 $ investis, ce qui montre à quelle vitesse l’HGJ et les CEF comme celui-ci peuvent vous aider à atteindre la liberté financière.

L’HGJ détient des obligations de sociétés, ce qui le place dans une excellente position aujourd’hui. Les hausses de taux d’intérêt de cette année ont fait monter en flèche les rendements des obligations de sociétés, c’est pourquoi les entreprises rentables empruntent maintenant de l’argent à l’HGJ à des taux allant jusqu’à 6,5 % et jusqu’à 8,75 %.

Ces taux de coupon élevés alimentent le paiement à deux chiffres de l’HGJ. Mais la décote de 12,1 % du fonds par rapport à la valeur liquidative signifie également que la direction du fonds doit obtenir un rendement global inférieur pour maintenir les versements de dividendes actuels aux actionnaires. (Parce que ce rendement de 12 % est calculé en fonction du prix du marché actualisé, et non de la valeur liquidative, qui est la véritable valeur du portefeuille de JGH.)

Bien que les paiements de JGH ne soient toujours pas entièrement sûrs (le fonds a réduit son dividende quatre fois au cours de la dernière décennie), ils sont restés stables au cours des deux dernières années et ils trouveront un soutien dans les taux de coupon élevés du fonds. Et cela signifie qu’un flux de revenus de 12 % est toujours sur la table pour les investisseurs qui achètent maintenant.

Divulgation: Brett Owens et Michael Foster sont des investisseurs à contre-courant qui recherchent des actions/fonds sous-évalués sur les marchés américains. Cliquez ici pour savoir comment tirer parti de leurs stratégies dans le dernier rapport, « 7 actions de croissance à dividendes exceptionnels pour une retraite en toute sécurité ».