Suivi des ETF à haut rendement avec le deuxième plus grand apport hebdomadaire jamais enregistré

Suivi des ETF à haut rendement avec le deuxième plus grand apport hebdomadaire jamais enregistré

[ad_1]

Au cours de la semaine de flux de fonds de LSEG Lipper qui s’est terminée le 15 novembre 2023, les investisseurs ont été globalement des acheteurs nets d’actifs de fonds (y compris les fonds conventionnels et les ETF) pour la quatrième semaine consécutive, ajoutant un montant net de 29,4 milliards de dollars.

Fonds du marché monétaire (+14,8 milliards de dollars, +0,10 %), fonds d’actions (+10,0 milliards de dollars, +3,19 %), fonds d’obligations imposables (+4,7 milliards de dollars, +0,15 %), fonds d’investissement alternatifs (+377 millions de dollars, -0,29 %) , et les fonds de matières premières (+202 millions de dollars) ont tous attiré de nouveaux capitaux. Les fonds mixtes (-439 millions de dollars) et les fonds obligataires exonérés d’impôts (-235 millions de dollars, +0,74%) ont subi des décollectes sur la semaine.

Performance de l’indice

À la clôture de la semaine des flux de fonds de LSEG Lipper, les indices boursiers américains ont rapporté des rendements positifs : le Nasdaq (+3,32 %), (+5,08 %) et (+2,74 %) étaient tous en hausse. pour la semaine, marquant une troisième semaine consécutive de gains.

L’indice Bloomberg Municipal Bond Total Return (+0,75%) a augmenté sur la semaine, tandis que l’indice Bloomberg US Aggregate Bond Total Return (-0,01%) a baissé.

Les indices étrangers se sont négociés à la hausse : (+4,95 %), (+2,43 %), (+4,17 %), l’indice composé S&P/TSX (+1,17 %) et (+1,17 %) étaient tous dans le noir.

Tarifs/Rendements

Le a chuté de 0,20% tandis que le a augmenté de 0,71% au cours de la semaine.

Selon Freddie Mac, la moyenne des taux fixes (FRM) a chuté pour la troisième semaine consécutive : la moyenne hebdomadaire est actuellement de 7,44 %. L’indice du dollar américain (DXY, -1,14 %) et le (-1,90 %) ont légèrement baissé au cours de la semaine.

L’outil CME FedWatch estime actuellement la probabilité que la Réserve fédérale maintienne les taux d’intérêt aux niveaux actuels, à 99,8 %. Cet outil prévoyait il y a un mois une possibilité de hausse de 25 points de base (pdb) de 32,7 %. La prochaine réunion est prévue le 13 décembre 2023.

Récapitulatif du marché

Notre semaine de flux de fonds a débuté le jeudi 9 novembre, le ministère du Travail ayant annoncé que les demandes initiales d’allocations de chômage de l’État avaient chuté de 3 000 à 217 000 la semaine dernière, soit légèrement en dessous des prévisions des économistes. Le rapport souligne que 1,8 million de travailleurs continuent de réclamer des allocations de chômage et un taux de chômage de 3,9 %, le niveau le plus élevé depuis janvier 2022. Lors d’une conférence organisée par le Fonds monétaire international (FMI), le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a laissé la porte ouverte à des allocations supplémentaires. des hausses de taux disant,

« Nous savons que les progrès en cours vers notre objectif de 2 % ne sont pas assurés. L’inflation nous a donné quelques faux-semblants… S’il devient approprié de resserrer davantage notre politique, nous n’hésiterons pas à le faire. »

Les rendements du Trésor ont augmenté ce jour-là, les rendements à 2 ans, et à 10 ans augmentant respectivement de 2,21 %, 3,05 % et 2,77 %. Les marchés actions ont connu des difficultés ce jour-là : le Russell 2000 (-1,57 %), le Nasdaq (-0,94 %), le S&P 500 (-0,81 %) et le DJIA (-0,65 %) étaient tous en baisse.

Le vendredi 10 novembre, la lecture préliminaire de l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan est passée de 63,8 à 60,4, marquant le niveau le plus bas depuis mai. Les rendements des bons du Trésor à court terme ont légèrement augmenté tandis que les rendements des bons du Trésor à plus long terme ont chuté : rendement des bons du Trésor à deux ans (+0,34 %) et à 10 ans (-0,39 %). Les marchés boursiers ont terminé la semaine civile sur une bonne note : le Nasdaq (+2,05 %), le S&P 500 (+1,56 %), le DJIA (+1,15 %) et le Russell 2000 (+1,07 %) étaient tous en hausse.

Lundi 13 novembre, les marchés actions ont évolué de manière mitigée, le DJIA (+0,16%) et le Russell 2000 (+0,01%) terminant la journée dans le noir. Le Nasdaq (-0,22%) et le S&P 500 (-0,08%) ont chuté sur la journée. Le rendement du Trésor à deux ans a chuté de 0,67 %, tandis que les rendements à 10 et 30 ans ont augmenté respectivement de 0,17 % et 0,23 %.

Le mardi 14 novembre, le ministère du Travail a publié son rapport sur l’indice des prix à la consommation pour octobre. Le rapport montre que les prix sont restés inchangés au cours du mois et que la hausse annuelle de l’inflation a été à son plus bas niveau depuis deux ans. L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 3,2 % sur un an et l’IPC de base de 4,0 %. Les prix de l’essence ont chuté de 5,0 %, tandis que les prix des produits alimentaires ont augmenté de 0,3 % après avoir augmenté de 0,2 % au cours des trois mois précédents. Les rendements des bons du Trésor ont chuté de manière significative sur l’ensemble de la courbe : le rendement à deux ans a diminué de 4,04 %, sa plus forte baisse sur une seule journée depuis le 25 avril 2023. Les marchés boursiers ont rebondi ce jour-là, avec le Russell 2000 axé sur les petites capitalisations (+5,44 %) en tête. le chemin.

Notre semaine de flux de fonds s’est terminée le mercredi 15 novembre, lorsque le ministère du Commerce a annoncé que les ventes au détail avaient chuté de 0,1 % le mois dernier, marquant la première baisse mensuelle en sept mois. Le rapport met en évidence un ralentissement de la demande qui s’est également traduit par la plus forte baisse des prix à la production depuis plus de trois ans. Les marchés actions ont légèrement augmenté, tandis que les rendements du Trésor à court terme ont augmenté de plus de 2,0 %.

Fonds d’actions négociés en bourse

Les fonds d’actions négociés en bourse ont enregistré 15,9 milliards de dollars d’entrées nettes hebdomadaires, la septième semaine consécutive au cours de laquelle les ETF ont attiré de nouveaux capitaux. Le macro-groupe affiche un gain de 3,27% sur la semaine, sa troisième semaine consécutive dans le noir.

Les ETF à grande capitalisation (+9,1 milliards), les ETF à petite capitalisation (+2,0 milliards de dollars) et les ETF d’actions sectorielles (+1,8 milliard de dollars) ont attiré les flux les plus importants parmi les sous-groupes d’ETF d’actions. Les ETF à grande capitalisation ont enregistré leur huitième afflux hebdomadaire consécutif, tout en réalisant leur troisième gain (+3,16%) en autant de semaines.

Les ETF des marchés internationaux développés (-216 millions de dollars) et les ETF des marchés mondiaux développés (-101 millions de dollars) ont subi les seules sorties hebdomadaires au titre des ETF d’actions. Pour les ETF des marchés internationaux développés, il s’agit de la troisième sortie hebdomadaire sur quatre malgré trois rendements hebdomadaires positifs consécutifs.

Tous les sous-groupes ont enregistré des gains sur la semaine.

Au cours de la dernière semaine de flux de fonds, les deux principaux attracteurs de flux d’ETF actions ont été Fiducie Invesco QQQ série 1 (NASDAQ 🙂 (QQQ+4,5 milliards de dollars) et Fonds iShares Russell Top 2000 (NYSE 🙂 (IWM+1,4 milliard de dollars).

Pendant ce temps, les deux ETF actions les moins performants en termes de sorties hebdomadaires étaient Actions Direxion Daily Semiconductor Bull 3X (NYSE 🙂 (SOXL-429 millions de dollars) et ProShares UltraPro QQQ (NASDAQ : (TQQQ-412 millions de dollars).

Fonds à revenu fixe négociés en bourse

Les fonds à revenu fixe imposables négociés en bourse ont observé une entrée hebdomadaire de 6,70 milliards de dollars, soit la sixième entrée hebdomadaire consécutive du macro-groupe. Les ETF à revenu fixe ont enregistré un rendement positif de 0,09 % en moyenne, leur troisième rendement hebdomadaire positif consécutif.

Les ETF à haut rendement (+ 4,6 milliards de dollars), les ETF à revenu fixe imposables au niveau national (+ 1,0 milliard de dollars) et les ETF à revenu fixe du gouvernement et du Trésor américain (+ 742 millions de dollars) ont été les trois principaux sous-groupes à enregistrer des entrées nettes. Après avoir enregistré un afflux hebdomadaire record la semaine dernière, les ETF à haut rendement ont enregistré leur deuxième afflux hebdomadaire le plus important.

Les ETF à revenu fixe du gouvernement et du Trésor américains à court/intermédiaire (-968 millions de dollars) ont été le seul sous-groupe des ETF d’obligations imposables à observer des sorties de capitaux. Après huit semaines consécutives de flux entrants, le sous-groupe a enregistré deux sorties hebdomadaires consécutives ainsi que sa première semaine négative de performance sur quatre.

Les ETF d’obligations municipales ont signalé un afflux de 712 millions de dollars au cours de la semaine, marquant leur dixième semaine consécutive attirant de nouveaux capitaux. Le sous-groupe a réalisé un rendement positif de 0,72 %, soit la troisième semaine consécutive de gains.

FNB d’obligations à haut rendement SPDR Bloomberg (NYSE 🙂 (JNK+1,8 milliard de dollars) et iShares iBoxx $FNB d’obligations d’entreprises à haut rendement (NYSE 🙂 (HYG+1,6 milliard de dollars) ont attiré les plus gros montants d’argent frais hebdomadaires nets pour les ETF à revenu fixe imposables.

D’autre part, FNB d’obligations du Trésor iShares® 0-3 mois (NYSE 🙂 (SGOV-387 millions de dollars) et Goldman Sachs Access Treasury 0-1 Year ETF (NYSE 🙂 (GRAND-358 millions de dollars) a subi les sorties hebdomadaires les plus importantes parmi tous les ETF à revenu fixe imposables.

Fonds d’actions conventionnels

Les fonds d’actions conventionnels (ex-ETF) ont connu des sorties hebdomadaires (-6,0 milliards de dollars) pour la quatre-vingt-douzième semaine consécutive. Les fonds d’actions conventionnels ont affiché un rendement hebdomadaire positif de 3,11 %, soit la troisième semaine consécutive de gains.

Les fonds de moyenne capitalisation (-1,1 milliard de dollars), les fonds de revenus d’actions (-988 millions de dollars) et les fonds de marchés internationaux développés (-984 millions de dollars) ont été les principaux sous-groupes de fonds d’actions conventionnels à réaliser des sorties hebdomadaires. Les fonds de moyenne capitalisation ont subi 49 sorties hebdomadaires consécutives, malgré des gains sur la semaine (+1,81%).

Aucun sous-groupe des OPCVM actions n’a enregistré de collecte hebdomadaire.

Fonds à revenu fixe conventionnels

Les fonds à revenu fixe imposables conventionnels ont réalisé une sortie hebdomadaire de 2,0 milliards de dollars, marquant leur dixième sortie hebdomadaire consécutive. Le macro-groupe a enregistré un gain moyen de 0,19 %, soit son troisième gain hebdomadaire consécutif.

Les fonds de qualité investissement à court/intermédiaire (-1,1 milliard de dollars), les fonds à revenu fixe imposables nationaux généraux (-216 millions de dollars) et les fonds de revenu mondiaux (-179 millions de dollars) ont subi les plus fortes sorties parmi les sous-groupes de titres à revenu fixe imposables conventionnels au cours de la semaine écoulée. Les fonds Investment Grade courts/intermédiaires ont connu 10 sorties hebdomadaires consécutives tout en enregistrant trois gains hebdomadaires consécutifs.

Aucun sous-groupe des fonds communs de placement à revenu fixe imposables n’a enregistré de rentrées hebdomadaires.

Les fonds conventionnels d’obligations municipales (ex-ETF) ont généré un rendement positif de 0,74 % au cours de la semaine des flux de fonds, marquant trois semaines consécutives de rendements positifs. Le sous-groupe a connu une sortie de fonds de 947 millions de dollars, marquant la quinzième sortie hebdomadaire consécutive.

[ad_2]