Strive Asset Management déplace toute sa gamme d’ETF au NYSE Floor

Strive Asset Management déplace toute sa gamme d’ETF au NYSE Floor

[ad_1]

Tout au long des années 2023 et 2024, Strive Asset Management est devenu un nom important dans le secteur des ETF, attirant l’attention pour son adhésion ferme au principe de « primauté des actionnaires ». Dans le cadre d’une récente décision stratégique importante, la société a décidé en janvier de déplacer sa gamme d’ETF vers la salle des marchés du NYSE.

Cette décision fait écho aux mesures prises par d’autres acteurs majeurs du secteur, comme PIMCO et Harbour Capital, qui ont pris des mesures similaires en 2022 et 2023 respectivement.

De plus, JPMorgan (NYSE 🙂 Asset Management a également annoncé son intention de transférer son ETF JPMorgan Active Bond (JBND) vers le plancher du NYSE à une date ultérieure.

« Nous sommes ravis d’accueillir les ETF de Strive sur la salle des marchés du NYSE, qui combine la meilleure technologie de sa catégorie et le jugement humain », a déclaré Douglas Yones, responsable des produits négociés en bourse au NYSE. « Le NYSE a toujours été un leader en matière d’innovation, et les émetteurs ont manifesté un grand intérêt pour la possibilité de coter leurs ETF sur notre parquet. »

Les avantages de ces mesures, tant pour les émetteurs que pour les investisseurs finaux, ont été considérables. Plus précisément, les spreads ont diminué de 43 %, la taille notionnelle chez NBBO a augmenté de 34 % et les slippages d’ouverture et de clôture ont diminué de 80 % et 41 %, respectivement.

« Depuis que l’ETF PIMCO Active Bond (BOND) est devenu le premier à être coté sur la salle des marchés en 2022, nous avons transféré 17 ETF et deux directement cotés sur notre salle des marchés et avons pu bénéficier de la qualité améliorée du marché produite par notre modèle de marché unique, qui comprend des spreads plus serrés, une taille cotée plus grande et des liquidités supplémentaires », explique Yones.

Voici un aperçu plus approfondi de trois des ETF les plus remarquables et les plus intéressants de Strive qui ont récemment fait leur entrée sur la salle des marchés du NYSE.

Strive 500 ETF (STRV)

STRV suit l’indice Solactive GBS US 500 (TR), qui comprend les 500 plus grandes sociétés des États-Unis. Une différence clé, cependant, réside dans la manière dont ces sociétés sont sélectionnées pour être incluses dans l’ETF.

Contrairement aux ETF S&P 500, où un comité décide des ajouts et des suppressions de sociétés, l’indice Solactive GBS US 500 fonctionne sans ces apports discrétionnaires.

Cette approche rend sans doute le STRV plus passif, car il s’appuie sur un ensemble prédéfini de critères plutôt que sur des décisions de comité, offrant ainsi une approche transparente et systématique de la composition de l’indice.

Une caractéristique supplémentaire du STRV est sa composante militantisme. Strive Asset Management s’engage activement auprès des conseils d’administration et de la direction des participations clés au sein de STRV. Cet engagement vise à voter en faveur de politiques et de pratiques susceptibles de bénéficier sensiblement aux actionnaires.

Enfin, l’ETF est très rentable, avec un ratio de frais de seulement 0,0545 %. Ce faible coût fait du STRV une option attrayante pour les investisseurs recherchant une exposition efficace au marché sans encourir de frais élevés.

ETF Strive US Energy (NYSE 🙂 (DRLL)

DRLL est l’une des offres sectorielles les plus populaires de Strive, ciblant le vaste secteur énergétique américain. Cet ETF suit l’indice plafonné Solactive US Energy Regulated.

Ce qui distingue DRLL de certains autres ETF énergétiques, c’est l’accent qu’il met sur l’ensemble de l’écosystème énergétique. Cela inclut non seulement les explorateurs et les producteurs en amont, mais également les pipelines intermédiaires et les services et la commercialisation en aval.

L’ETF offre également une exposition à des géants intégrés du secteur, tels que Exxon Mobil (NYSE 🙂 et Chevron (NYSE :), qui constituent respectivement environ 20 % et 14 % de l’ETF.

Le champ d’action de DRLL s’étend cependant au-delà du pétrole et du gaz. L’ETF comprend également des sociétés impliquées dans le charbon bitumineux, l’énergie hydroélectrique, l’énergie électrique nucléaire et les sources d’énergie renouvelables telles que l’énergie solaire, éolienne, géothermique et la biomasse.

Conformément à l’approche de Strive, DRLL intègre également une composante d’activisme à travers le vote par procuration et l’engagement du conseil d’administration, ce qui est crucial pour un secteur aussi fortement réglementé et politiquement chargé que l’énergie. Les investisseurs peuvent s’attendre à payer un ratio de dépenses de 0,41 % pour DRLL.

ETF Strive FAANG 2.0 (FTWO)

FTWO propose une version à contre-courant de l’acronyme bien connu FAANG, qui fait traditionnellement référence à un groupe d’actions américaines très performantes : Facebook (NASDAQ 🙂 (maintenant Meta), Apple (NASDAQ :), Amazon (NASDAQ :), Netflix ( NASDAQ :), et Google (NASDAQ :).

FTWO réinterprète cependant l’acronyme pour représenter un ensemble de secteurs complètement différent : carburant (F), aérospatiale et défense (A), agriculture (A), nucléaire (N) et métaux précieux (G).

Cet ETF thématique convient particulièrement aux investisseurs cherchant à se protéger contre les troubles géopolitiques ou l’inflation. Les secteurs représentés dans FTWO sont souvent considérés comme résilients, voire anticycliques.

Par exemple, l’énergie et les métaux précieux connaissent souvent une demande accrue en période d’inflation, tandis que l’aérospatiale et la défense peuvent jouer un rôle central en période d’instabilité géopolitique. De même, l’agriculture et l’énergie nucléaire offrent un soutien économique et infrastructurel fondamental dans diverses conditions économiques.

De plus, FTWO constitue une excellente option pour les investisseurs cherchant à équilibrer des portefeuilles fortement pondérés dans les secteurs technologique et financier. L’accent mis sur l’industrie lourde et les actifs réels dans FTWO offre un avantage en matière de diversification, car ces secteurs ont souvent des moteurs de performance différents de ceux des valeurs technologiques et financières.

Ce contenu a été initialement publié par nos partenaires d’ETF Central.

[ad_2]