L’EUR/USD devrait enregistrer un deuxième gain hebdomadaire consécutif après le NFP

L’EUR/USD devrait enregistrer un deuxième gain hebdomadaire consécutif après le NFP

[ad_1]

La paire a progressé vendredi alors que le dollar s’est affaibli à tous les niveaux après la publication du rapport de février.

Au moment d’écrire ces lignes, la paire EUR/USD se négocie au-dessus de son cours d’ouverture à 1,0655, en hausse de 0,73 % sur la journée, après avoir atteint un plus haut de trois semaines à 1,0700 à la suite du rapport. Après avoir rebondi sur des creux de deux mois plus tôt cette semaine, la paire a esquivé une balle et est sur la bonne voie pour afficher son deuxième gain hebdomadaire consécutif.

Le Bureau américain des statistiques du travail a rapporté que l’économie américaine a créé 311 000 emplois en février, battant le consensus du marché de 205 000 mais en baisse par rapport à l’étonnant chiffre de janvier de 504 000 (révisé de 517 000). En revanche, l’inflation salariale, mesurée par le salaire horaire moyen, a ralenti à 4,6 % en glissement annuel, en deçà des attentes du marché de 4,7 %. En outre, le taux de chômage a augmenté de manière inattendue à 3,6 % par rapport à sa lecture précédente de 3,4 %.

Le rapport mitigé sur l’emploi a tempéré les attentes d’une hausse des taux de 50 points de base par la Réserve fédérale lors de la réunion du 21 et 22 mars. Les chances d’une augmentation de 50 points de base sont tombées à environ 40 % contre plus de 60 % avant les données sur la masse salariale non agricole.

De plus, la fermeture de la Silicon Valley Bank (BO:) par les autorités américaines vendredi a suscité des inquiétudes concernant le système financier, remettant sur la table des hausses de taux plus faibles.

Dans ce contexte, les rendements obligataires américains ont fortement baissé, avec le taux 10 ans à 3,71 %. Le taux de 2 ans a chuté à 4,63 % contre plus de 5 % plus tôt cette semaine. Les principaux indices de Wall Street affichent des pertes de plus de 1 % chacun.

Les chiffres de la semaine prochaine seront également essentiels pour façonner les attentes avant la décision du FOMC.

Graphique journalier EURUSD

D’un point de vue technique, le biais à court terme EUR/USD s’est amélioré, car les indicateurs entrent en territoire positif sur le graphique journalier, tandis que le prix a retrouvé la moyenne mobile simple (SMA) à 20 jours.

Une cassure au-dessus du niveau de 1,0700 ouvrirait la voie à une reprise plus prononcée, ciblant la zone de 1,0800. D’autre part, des niveaux de support à court terme pourraient être trouvés à 1,0570, 1,0530 (SMA à 100 jours) et au niveau psychologique de 1,0500.

[ad_2]