Les investisseurs envoient 3,0 milliards de dollars à des fonds de dette d’entreprise de qualité supérieure

Les investisseurs envoient 3,0 milliards de dollars à des fonds de dette d’entreprise de qualité supérieure

[ad_1]

Au cours de la semaine des flux de fonds de Refinitiv Lipper qui s’est terminée le 24 mai 2023, les investisseurs ont été globalement acheteurs nets d’actifs de fonds (y compris les fonds conventionnels et les ETF) pour la sixième semaine consécutive, ajoutant un montant net de 47,2 milliards de dollars.

Les fonds du marché monétaire (+ 43,1 milliards de dollars) et les fonds obligataires imposables (+ 5,5 milliards de dollars) ont été les seuls macro-groupes à déclarer des entrées. Les fonds d’actions (-513 millions de dollars) et les fonds d’obligations exonérées d’impôt (-847 millions de dollars) ont subi des sorties.

Performances de l’indice

À la fin de la semaine des flux de fonds de Refinitiv Lipper, les indices boursiers américains généraux ont enregistré des rendements négatifs – le (-0,42%), le Nasdaq (-0,13%), (-1,05%) et le DJIA (-1,86%) étaient tous en territoire négatif. Le Nasdaq, le Russell 2000 et le S&P 500 ont observé leurs premières pertes hebdomadaires au cours des quatre dernières semaines.

L’indice Bloomberg Municipal Bond Total Return (-1,31 %) a enregistré sa troisième perte hebdomadaire au cours des quatre dernières semaines. L’indice Bloomberg US Aggregate Bond Total Return (-0,94 %) a enregistré sa troisième semaine consécutive dans le rouge.

Les indices d’outre-mer se sont principalement négociés à la baisse – Nikkei 225 (+0,80 %), (-3,01 %), (-2,04 %) et (-1,22 %).

Taux/Rendements

Le est resté négatif (-0,63), marquant la deux cent trente-deuxième séance de bourse consécutive avec une courbe de rendement inversée. Le taux a augmenté de 4,50 % sur la semaine, tandis que le rendement à deux ans a augmenté de 5,13 %.

Selon Freddie Mac (OTC :), la moyenne des taux fixes (FRM) sur 30 ans a augmenté pour la deuxième semaine consécutive, actuellement à 6,57 %. L’indice du dollar américain (DXY, +0,98%) et (+16,03%) ont augmenté au cours de la semaine.

Récapitulatif du marché

Notre semaine des flux de fonds a débuté le jeudi 18 mai, avec de solides rendements boursiers – Nasdaq (+1,51%), S&P 500 (+0,94%), Russell 2000 (+0,58%) et DJIA (+0,34%) étaient tout dans le noir. Le président de la Chambre, Kevin McCarthy, espérait qu’un accord de principe serait conclu pour augmenter ou suspendre le plafond de la dette dès le week-end.

Les rendements du Trésor ont augmenté ce jour-là, le rendement à 10 ans ayant bondi de 2,18 %. Le rendement à deux ans a augmenté à 4,26 % (+2,65 %) pour terminer la journée, les investisseurs pariant désormais de plus en plus sur une hausse des taux d’un quart de point lors de la réunion de la Réserve fédérale des 13 et 14 juin. La présidente de la Fed de Dallas, Lorie Logan, est sortie et a déclaré qu’elle n’était pas favorable à une pause dans la hausse des taux sur la base des données actuelles. Selon l’outil CME FedWatch, les chances d’une hausse des taux de 25 points de base (bps) sont passées de 10,7 % à 37,8 % au cours des sept derniers jours.

Le vendredi 19 mai, les marchés boursiers ont reculé dans la journée car aucun accord n’a été conclu dans les pourparlers sur le plafond de la dette – le Russell 2000 (-0,62%), le DJIA (-0,33%), le Nasdaq (-0,24%) et le S&P 500 ( -0,14 %) étaient tous en baisse. Le US Census Bureau a publié son enquête trimestrielle sur les services qui a montré que certains services américains avaient un chiffre d’affaires total de 5,2 milliards de dollars au premier trimestre 2023, soit une augmentation de 2,9 % par rapport au trimestre précédent et une augmentation de 9,6 % par rapport au premier trimestre 2022. a enregistré une augmentation de 6,7 % d’un trimestre à l’autre, tandis que le transport et l’entreposage ont enregistré une baisse de 7,7 %. Le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré vendredi que les responsables « peuvent se permettre d’examiner les données et l’évolution des perspectives pour faire des évaluations minutieuses ». Powell a finalement déclaré que la Fed ne savait toujours pas si les États-Unis auraient besoin d’une nouvelle hausse du taux des fonds fédéraux.

Lundi 22 mai, les négociations autour du plafond de la dette se sont poursuivies. Le président Joe Biden et le président McCarthy ont tous deux déclaré que les deux partis politiques continueraient à négocier un accord de limitation de la dette pour éviter tout scénario de défaut américain. Les actions des banques régionales se sont bien comportées puisque PacWest Bancorp (PACW) a pu se décharger d’un portefeuille de prêts. Le Russell 2000, axé sur les petites capitalisations, a connu une belle journée avec un rendement positif de 1,22 %, tandis que le DJIA a chuté de 0,42 %. Les rendements du Trésor ont tous augmenté sur la journée, menés par le rendement à cinq ans (+2,19%).

Le mardi 23 mai, le US Census Bureau et le US Department of Housing and Urban Development ont annoncé les statistiques des ventes résidentielles d’avril. Le rapport a montré une augmentation de 4,1% d’un mois à l’autre pour atteindre un taux annuel désaisonnalisé de 683 000. Ce chiffre est également supérieur de 11,8 % aux chiffres d’avril de l’an dernier. Le S&P Global (NYSE 🙂 Flash US Composite PMI a également été publié mardi, montrant que les entreprises ont vu leur activité commerciale augmenter en mai. L’indice S&P Global Flash US PMI Composite Output est passé à 54,5 contre 53,4 en avril – cette augmentation de la production a été la plus rapide depuis avril 2022. Les marchés boursiers ont chuté ce jour-là – le Nasdaq (-1,26%), le S&P 500 (-1,12% ), DJIA (-0,69%) et Russell 2000 (-0,43%) étaient tous en baisse.

Notre semaine de flux de fonds s’est achevée le mercredi 24 mai, les marchés boursiers chutant pour la deuxième séance consécutive, menés par le Russell 2000 (-1,16 %). Les rendements du Trésor ont légèrement augmenté au cours de la journée – les rendements du Trésor à deux et à 10 ans ont augmenté de 0,76 % et 0,35 %, respectivement. L’indice composite du marché de la Mortgage Bankers Association (MBA) a montré que les demandes de prêts hypothécaires avaient chuté de 4,6 % par rapport au mois dernier, la moyenne des prêts immobiliers conformes à taux fixe sur 30 ans ayant atteint son plus haut niveau depuis le 10 mars. un possible défaut de paiement du gouvernement a conduit Fitch à placer les États-Unis sous surveillance négative. L’agence de notation a écrit que cela était dû à « une partisanerie politique accrue qui empêche de parvenir à une résolution pour augmenter ou suspendre le plafond de la dette ». Le CME Fed Watch Tool affiche désormais le pourcentage d’une augmentation de 25 points de base en juin à 48,2 %, nettement supérieur à celui où nous étions il y a un mois (8,3 %).

Fonds d’actions négociés en bourse

Les fonds d’actions cotés en bourse ont enregistré 7,2 milliards de dollars d’entrées nettes hebdomadaires, marquant la cinquième entrée hebdomadaire en sept. Le macro-groupe a affiché une perte de 1,06% sur la semaine, sa première semaine dans le rouge sur les quatre derniers.

Les FNB de croissance/valeur à grande capitalisation (+ 4,1 milliards de dollars), les FNB de croissance/valeur à petite capitalisation (+ 2,0 milliards de dollars) et les FNB d’actions internationales (+ 1,1 milliard de dollars) ont été les principaux sous-groupes à enregistrer les entrées. Les ETF de croissance/valeur à grande capitalisation ont enregistré cinq semaines consécutives avec une moyenne mobile de flux sur quatre semaines positive, malgré leur septième perte hebdomadaire de l’année (-0,92 %). Ce sous-groupe a actuellement une sortie de 4,3 milliards de dollars depuis le début de l’année, mais a attiré des entrées au cours de cinq des sept dernières semaines.

Les FNB sectoriels de l’énergie (-484 millions de dollars), les FNB axés sur la croissance et la valeur (-297 millions de dollars) et les FNB sectoriels de l’immobilier (-77 millions de dollars) ont été les sorties les plus importantes du macro-groupe. Les ETF du secteur de l’énergie ont saigné du capital pendant sept semaines consécutives avec seulement trois semaines d’entrées cette année. Ce sous-groupe a enregistré des gains en trois semaines consécutives.

Au cours de la dernière semaine de flux de fonds, les deux principaux attracteurs de flux d’ETF actions ont été FNB SPDR S&P 500 (NYSE 🙂 (ESPIONNER+2,1 G$) et iShares : FNB Russell 2000 (IWM+1,9 milliard de dollars).

Pendant ce temps, les deux derniers ETF d’actions en termes de sorties hebdomadaires étaient Direction: Semiconductor Bull 3X Shares (SOXL-525 millions de dollars) et Sélectionner un secteur : Technology SPDR ETF (XLK-332 millions de dollars).

Fonds à revenu fixe négociés en bourse

Les fonds à revenu fixe négociés en bourse ont enregistré un afflux hebdomadaire de 5,7 milliards de dollars, le troisième afflux hebdomadaire consécutif du macro-groupe. Les ETF à revenu fixe ont enregistré un rendement hebdomadaire négatif de 0,58 % en moyenne, leur troisième semaine consécutive dans le rouge.

Les ETF de qualité supérieure (+ 2,2 milliards de dollars), les ETF à haut rendement (+ 1,6 milliard de dollars) et les ETF du Trésor public (+ 1,6 milliard de dollars) ont été les principaux sous-groupes de titres à revenu fixe imposables à afficher des entrées au cours de la semaine. Les FNB de qualité supérieure ont attiré leur troisième afflux hebdomadaire consécutif malgré trois semaines consécutives de pertes. Ce sous-groupe a également enregistré une performance hebdomadaire négative (-0,36%). Les ETF gouvernement-trésor ont enregistré 14 semaines d’entrées au cours des 15 dernières.

Les ETF de dette internationale et mondiale (-298 millions de dollars), les ETF de fonds équilibrés (-5 millions de dollars) et les ETF du Trésor public et hypothécaires (-4 millions de dollars) ont été les seuls sous-groupes de titres à revenu fixe imposables à avoir enregistré des sorties cette semaine. Les ETF de dette internationale et mondiale ont subi cinq semaines consécutives de sorties, les trois dernières ayant des performances inférieures à zéro.

Les FNB obligataires municipaux ont signalé une sortie de 1 million de dollars au cours de la semaine, marquant leur troisième sortie au cours des quatre dernières. Le sous-groupe a réalisé une moyenne négative de 1,14%, marquant des semaines consécutives dans le rouge.

iShares : 20+ FNB d’obligations du Trésor (TLT+1,7 G$) et iShares : iBoxx $ Entreprises à haut rendement (HYG+1,5 milliard de dollars) ont attiré les plus gros volumes de nouveaux fonds nets hebdomadaires pour les FNB à revenu fixe imposables.

D’autre part, iShares : ETF d’obligations du Trésor à court terme (SHV-425 millions de dollars) et iShares : JPM USD Emerging Bond ETF (OGE-260 millions de dollars) ont subi les sorties hebdomadaires les plus importantes de tous les FNB à revenu fixe imposables.

Fonds d’actions conventionnels

Les fonds d’actions conventionnels (ex-ETF) ont enregistré des sorties hebdomadaires (-7,7 milliards de dollars) pour la soixante-huitième semaine consécutive. Les fonds d’actions conventionnels ont affiché un rendement hebdomadaire négatif de 0,71 %, la première semaine de pertes en quatre.

Croissance/valeur à grande capitalisation (-3,4 milliards de dollars), croissance/valeur audacieuse (-1,1 milliard de dollars) et croissance/valeur à petite capitalisation (-970 millions de dollars) ont été les sorties les plus importantes du sous-groupe des fonds d’actions conventionnels. Malgré trois semaines de gains sur quatre, les fonds de croissance/valeur à grande capitalisation ont subi 22 semaines consécutives de sorties. La moyenne mobile du flux net sur quatre semaines est restée négative pendant 70 semaines.

Il n’y avait pas de sous-groupes de fonds d’actions conventionnels pour déclarer des entrées hebdomadaires.

Fonds à revenu fixe conventionnels

Les fonds conventionnels à revenu fixe imposable ont réalisé une sortie hebdomadaire de 264 millions de dollars, marquant leur quatorzième sortie hebdomadaire consécutive. Le macro-groupe a enregistré un négatif de 0,65 % en moyenne, sa troisième semaine consécutive de pertes.

Les fonds équilibrés (-382 millions de dollars), les fonds flexibles (-288 millions de dollars) et les fonds d’entreprise à haut rendement (-237 millions de dollars) ont enregistré les sorties de fonds hebdomadaires les plus importantes dans le cadre des fonds conventionnels à revenu fixe imposables. Les fonds équilibrés ont connu 56 semaines consécutives de sorties alors qu’ils enregistrent leur deuxième semaine consécutive de pertes (-0,24%). Les fonds flexibles ont maintenant observé 12 semaines de sorties en 13 tout en réalisant huit semaines de gains au cours de ces mêmes 12 semaines.

Les fonds conventionnels de qualité supérieure (+857 millions de dollars) et le Trésor public et les prêts hypothécaires (+165 millions de dollars) ont été le seul macro-groupe à revenu fixe imposable à générer des entrées. Les fonds corporate-investment grade ont réalisé leur quatrième apport hebdomadaire consécutif malgré trois semaines consécutives de pertes de performance. Après une sortie record (-212,1 milliards de dollars) en 2022, ce sous-groupe a des flux positifs depuis le début de l’année de 12,3 milliards de dollars.

Les fonds conventionnels d’obligations municipales (ex-ETF) ont généré un rendement négatif de 1,29 % au cours de la semaine des flux de fonds, leur deuxième perte hebdomadaire en cinq. Le sous-groupe a enregistré des sorties de fonds de 847 millions de dollars, marquant la quatorzième semaine consécutive de sorties.

[ad_2]