Les fonds du marché monétaire et les ETF à grande capitalisation sont les principaux attraits des actifs des investisseurs

Les fonds du marché monétaire et les ETF à grande capitalisation sont les principaux attraits des actifs des investisseurs

[ad_1]

Les investisseurs ont été des vendeurs nets d’actifs de fonds (y compris ceux de fonds conventionnels et de FNB) pour la première semaine sur six, rachetant un montant net de 2,1 milliards de dollars pour la semaine des flux de fonds LSEG Lipper terminée le mercredi 31 mai. Les investisseurs de fonds étaient des acheteurs nets de marché monétaire fonds (+3,8 milliards de dollars) et fonds d’actions (+2,2 milliards de dollars) tout en étant des racheteurs nets de fonds d’obligations imposables (-6,7 milliards de dollars) et de fonds à revenu fixe exonérés d’impôt (-1,3 milliard de dollars) pour la semaine.

Récapitulation du marché

Une forte augmentation des actions technologiques à méga-capitalisation a permis à la société d’afficher son plus fort retour hebdomadaire de flux de fonds depuis la semaine terminée le 1er février. Cependant, la poursuite de l’impasse du plafond de la dette, l’inflation persistante et la hausse des taux d’intérêt ont continué de peser sur les acteurs du marché.

Du côté des actions nationales de l’équation, l’enthousiasme suscité par la technologie de l’intelligence artificielle et un solide rapport sur les résultats du premier trimestre de Nvidia (NASDAQ 🙂 ont contribué à compenser les inquiétudes persistantes concernant l’échéance imminente du plafond de la dette américaine, les actions axées sur la technologie ouvrant la voie aux flux. semaine. Le Nasdaq Composite (+3,61 %, sa meilleure performance en 17 semaines) a affiché le meilleur rendement des indices généraux américains, suivi du (+1,57 %) et du (+0,33 %). Le (-0,98%) était le retardataire du groupe. Outre-mer, le (+0,15 %) a affiché les seuls rendements positifs des indices internationaux à large assise souvent suivis. Pendant ce temps, le (-0,90%), l’indice Xetra Total Return (-2,06%) et le (-2,15%) ont enregistré des pertes pour la semaine des flux.

Pour la semaine des flux de fonds, l’indice Bloomberg US Aggregate Bond (+0,78 %) a dépassé l’indice Bloomberg Municipal Bond (+0,46 %) et l’indice Morningstar LSTA US Leveraged Loan (+0,02 %). Le rendement a baissé de neuf points de base (bps) pour la semaine, s’établissant à 3,64%, tandis que le rendement du Trésor à deux ans a augmenté de neuf bps pour clôturer la semaine des flux à 4,40%. La courbe des taux des bons du Trésor américain est restée inversée, l’écart des taux des bons du Trésor américain à 2 et 10 ans (-76 points de base) s’élargissant de 18 points de base sur la semaine.

Le jeudi 25 mai, le Nasdaq a enregistré son plus fort gain quotidien en trois semaines après que Nvidia ait dépassé ses attentes en matière de bénéfices pour le premier trimestre, la nouvelle soulevant les problèmes de semi-conducteurs et d’autres sociétés liées à la technologie dans la journée. Cela dit, le Dow Jones a subi sa cinquième défaite consécutive en session alors que les investisseurs continuaient de se débattre sur les discussions sur le plafond de la dette. Par ailleurs, la baisse des prix a pesé sur les entreprises énergétiques, les contrats à terme sur le pétrole brut du premier mois ayant chuté de 2,9 %, s’établissant à 72,20 $ le baril. Les investisseurs surveillaient également de près les nouvelles demandes de chômage pour la première fois, qui montraient que les allocations de chômage aux États-Unis avaient augmenté de 4 000 la semaine précédente pour atteindre 229 000 désaisonnalisées.

Le Nasdaq et le S&P 500 ont terminé à leurs plus hauts niveaux depuis août 2022 le vendredi 26 mai, alors que les investisseurs ont adopté des informations suggérant que le Congrès était sur le point de conclure un accord pour relever le plafond de la dette américaine avant le week-end de trois jours du Memorial Day. Les investisseurs semblaient ignorer en grande partie les nouvelles du Bureau d’analyse économique qui montraient que l’indice des prix des dépenses de consommation personnelle (PCE) de base pour avril avait augmenté de 0,4%. D’une année à l’autre, l’inflation sous-jacente a augmenté de 4,7 %, en hausse par rapport au taux de 4,6 % enregistré en mars. Les données du PCE ont également montré que les dépenses de consommation ont augmenté de 0,8 % en avril, sa plus forte hausse en trois mois.

Les marchés ont été fermés le lundi 29 mai, à l’occasion des vacances du Memorial Day.

Les actions américaines ont terminé mitigées le mardi 30 mai, alors que les investisseurs pesaient la nouvelle d’un accord sur le plafond de la dette et continuaient de se demander si la Réserve fédérale pourrait ignorer ou non une hausse des taux lors de sa prochaine réunion de définition des politiques en juin. Au cours du week-end du Memorial Day, le président Joe Biden et le président de la Chambre, Kevin McCarthy, ont conclu un accord pour lever le plafond de la dette américaine. Mais les investisseurs se demandent maintenant s’ils peuvent vendre l’accord à leurs parties, alors qu’il ne reste que quelques jours avant que le gouvernement fédéral ne soit incapable de payer toutes ses factures. Par ailleurs, le Conference Board a déclaré que la confiance des consommateurs était tombée à son plus bas niveau en six mois en mai. L’indice est tombé à 102,3 mais a dépassé les attentes des analystes de 99.

Le mercredi 31 mai, les actions américaines ont terminé en baisse avant un vote sur le plafond de la dette à la Chambre des représentants. Cependant, les commentaires des responsables de la Réserve fédérale selon lesquels la banque centrale pourrait ignorer une hausse des taux d’intérêt lors de leur réunion de juin ont aidé à contenir le carnage. Le président de la Fed de Philadelphie, Patrick Harker, a déclaré: « Je suis de plus en plus dans le camp en venant à cette réunion en pensant que nous devrions vraiment sauter, pas faire une pause, mais sauter une augmentation. » En conséquence, les traders à terme des fonds fédéraux ont poussé la probabilité d’une hausse de 25 points de base en juin à 33,2% contre 70% plus tôt dans la matinée, selon l’outil CME FedWatch.

Fonds d’actions négociés en bourse

Les FNB d’actions ont enregistré des entrées nettes pour la deuxième semaine consécutive, attirant un peu moins de 7,2 milliards de dollars pour la dernière semaine de flux de fonds. Les participants autorisés (AP) étaient des acheteurs nets d’ETF d’actions nationales (+ 6,6 milliards de dollars), injectant également de l’argent pour la deuxième semaine consécutive, tandis que les ETF d’actions non nationales ont connu leur quatrième semaine consécutive d’entrées nettes, enregistrant 631 millions de dollars la semaine dernière. Les ETF à grande capitalisation (+ 7,4 milliards de dollars) ont enregistré les entrées nettes les plus importantes des macro-groupes d’ETF d’actions pour la semaine des flux de fonds, suivis des ETF de technologie sectorielle (+ 1,3 milliard de dollars) et des ETF de revenu d’actions (+ 790 millions de dollars). Pendant ce temps, les ETF à petite capitalisation (-766 millions de dollars) ont subi les sorties nettes les plus importantes, surpassés par les ETF du secteur lourd des matières premières (-675 milliards de dollars) et les ETF du secteur de l’énergie (-646 millions de dollars).

SPDR S&P 500 (NYSE 🙂 (ESPIONNER+5,3 milliards de dollars) et Invesco QQQ Fiducie 1 (QQQ, + 3,3 milliards de dollars) ont attiré les plus gros montants de nouveaux fonds nets de tous les FNB d’actions individuels. À l’autre bout du spectre, iShares Core S&P 500 ETF (IVV-776 millions de dollars) ont connu les rachats nets individuels les plus importants et FNB iShares Russell 2000 (IWM-747 millions de dollars) ont subi les deuxièmes rachats nets les plus importants de la semaine.

Fonds à revenu fixe négociés en bourse

Pour la première semaine sur quatre, les ETF à revenu fixe imposables ont enregistré des sorties nettes, remettant 957 millions de dollars cette semaine. Les AP étaient des acheteurs nets d’ETF de dette de qualité supérieure (+ 600 millions de dollars), d’ETF de dette internationale et mondiale (+ 134 millions de dollars) et d’ETF flexibles (+ 92 millions de dollars) tout en étant des acheteurs nets d’ETF à haut rendement d’entreprise (- 1,2 milliard de dollars ) et FNB gouvernement-trésorerie (-678 millions de dollars).

iShares Core US Aggregate Bond ETF (AGG+552 M$), iShares 7-10 Year Treasury Bond (NYSE 🙂 ETF (FEI+235 millions de dollars), et iShares FNB d’obligations du Trésor américain (GOUVERNEMENT, + 233 millions de dollars) ont attiré les plus gros montants d’argent frais de tous les FNB à revenu fixe imposables individuels. Entre-temps, iShares Short Treasury Bond ETF (SHV-380 millions de dollars) et SPDR Bloomberg 1-3 Month T-Bill ETF (ÉTAIT-367 millions de dollars) ont rendu les rachats nets individuels les plus importants de la semaine.

Pour la première semaine sur trois, les FNB d’obligations municipales ont enregistré des entrées nettes, totalisant 45 millions de dollars cette semaine. iShares National Muni Bond ETF (condensé+ 233 millions de dollars) a été témoin du plus grand tirage de nouveaux fonds nets des FNB d’obligations municipales, tandis que FNB d’obligations municipales nationales à court terme iShares (SOUS-253 millions de dollars) ont connu les rachats nets les plus importants du sous-groupe.

Fonds d’actions conventionnels

Les investisseurs de fonds conventionnels (ex-ETF) ont été des vendeurs nets de fonds d’actions pour la soixante-neuvième semaine consécutive – rachetant 5,0 milliards de dollars – le macro-groupe affichant un gain de marché de 0,32% pour la semaine des flux de fonds. Les fonds d’actions domestiques – subissant des rachats nets d’un peu moins de 4,7 milliards de dollars – ont connu leur vingt-deuxième semaine consécutive de sorties nettes tout en affichant une progression du marché de 0,66 % en moyenne pour la semaine des flux de fonds. Les fonds d’actions non domestiques – affichant une perte de marché hebdomadaire de 0,45% en moyenne – ont observé leur quinzième semaine consécutive de sorties nettes, restituant un peu moins de 345 millions de dollars cette semaine.

Du côté des actions canadiennes, les investisseurs dans les fonds ont été des acheteurs nets de fonds à grande capitalisation (-2,5 milliards de dollars) et de fonds d’actions à revenu (-647 millions de dollars). Les investisseurs du côté des actions non nationales ont été des acheteurs nets de fonds d’actions internationales (-189 millions de dollars) et de fonds d’actions mondiales (-156 millions de dollars) pour la semaine.

Fonds à revenu fixe conventionnels

Pour la quinzième semaine consécutive, les fonds obligataires imposables (ex-ETF) ont enregistré des sorties nettes – cédant 5,8 milliards de dollars la semaine dernière – tout en affichant un gain de marché de 0,45 % en moyenne pour la semaine des flux de fonds. Le macro-groupe gouvernement-fonds du Trésor a attiré le seul tirage d’argent net de la semaine, encaissant 235 millions de dollars. Les fonds de dette de qualité supérieure (-3,3 milliards de dollars) ont subi les rachats nets les plus importants, surpassés par les fonds flexibles (-1,1 milliard de dollars) et les fonds de sociétés à haut rendement (-986 millions de dollars).

Le groupe de fonds d’obligations municipales a affiché une hausse de marché de 0,76 % en moyenne au cours de la semaine des flux de fonds (leur premier gain de marché hebdomadaire en trois) et a enregistré des sorties nettes pour la quinzième semaine consécutive, restituant 1,4 milliard de dollars cette semaine. Les fonds de dette municipale à rendement élevé (-493 millions de dollars) ont subi les sorties nettes les plus importantes du macro-groupe, surpassés par les fonds de dette municipale intermédiaire (-237 millions de dollars) et les fonds de dette municipale à court terme (-163 millions de dollars). Aucune des classifications du macro-groupe n’a enregistré d’entrées nettes.

Les fonds du marché monétaire

Compte tenu de l’incertitude persistante entourant le plafond de la dette américaine, de nombreux investisseurs sont restés sur la touche, gonflant les caisses des fonds du marché monétaire (+3,8 milliards de dollars) pour la sixième semaine consécutive. Les fonds institutionnels du marché monétaire (+ 28,5 milliards de dollars) ont attiré le plus grand nombre de nouveaux fonds nets pour la semaine, suivis par les fonds du marché monétaire du gouvernement américain (+ 2,4 milliards de dollars), tandis que les fonds institutionnels du marché monétaire du Trésor américain (- 24,5 milliards de dollars) ont subi le plus gros rachat net.

[ad_2]