Les fonds du marché monétaire annoncent leur premier afflux en quatre semaines

Les fonds du marché monétaire annoncent leur premier afflux en quatre semaines

[ad_1]

Au cours de la semaine des flux de fonds de LSEG Lipper qui s’est terminée le 5 juillet 2023, les investisseurs ont été globalement acheteurs nets d’actifs de fonds (y compris les fonds conventionnels et les ETF) pour la première semaine sur trois, injectant un montant net de 22,8 milliards de dollars.

Les fonds obligataires exonérés d’impôt (+ 856 millions de dollars) ont observé des sorties hebdomadaires, tandis que les fonds du marché monétaire (+ 15,6 milliards de dollars), les fonds d’actions (+ 6,2 milliards de dollars) et les fonds d’obligations imposables (+ 2,0 milliards de dollars) ont enregistré des entrées sur la semaine.

Performances de l’indice

À la fin de la semaine des flux de fonds de LSEG Lipper, les indices boursiers américains généraux ont enregistré des rendements positifs – le (+0,76%), le Nasdaq (+1,47%), (+1,60%) et le DJIA (+1,29%) étaient tous dans le rouge. Pour le DJIA, le Nasdaq et le S&P 500, il s’agissait du premier rendement positif au cours des trois dernières semaines.

L’indice Bloomberg Municipal Bond Total Return (-0,13 %) a enregistré sa première perte hebdomadaire en cinq. L’indice Bloomberg US Aggregate Bond Total Return (-1,09 %) a enregistré son premier rendement hebdomadaire négatif en quatre.

Les indices d’outre-mer se négocient de manière mixte : Nikkei 225 (+0,48 %), (+1,07 %), (+0,06 %) et (-0,31 %).

Taux/Rendements

L’écart de rendement des bons du Trésor 10-2 est resté négatif (-1,00) pendant plus d’un an malgré le rendement à 10 ans en hausse de 5,93 % sur la semaine.

Selon Freddie Mac (OTC :), la moyenne des taux fixes (FRM) sur 30 ans a augmenté pour la deuxième semaine consécutive, actuellement à 6,81 %. L’indice du dollar américain (DXY, +0,45%) et (+5,29%) ont augmenté au cours de la semaine.

Récapitulatif du marché

Notre semaine des flux de fonds a débuté le 29 juin, le Bureau of Economic Analysis signalant que le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté à un taux annuel de 2,0 % au premier trimestre de 2023. Bien qu’il s’agisse du troisième trimestre consécutif de croissance positive Croissance du PIB, la croissance trimestrielle a ralenti par rapport au quatrième trimestre 2022. L’indice des prix des dépenses de consommation personnelle (PCE) a été révisé à la baisse de 0,1 % à +4,1 %. Les demandes initiales de chômage se sont établies à 239 000 en dessous des prévisions de 266 000. Les ventes de maisons en attente, publiées par la National Association of Realtors, ont chuté de 2,7 % en mai par rapport au mois précédent et de 22,2 % par rapport à l’année dernière. Les marchés actions ont progressé sur la journée, menés par le Russell 2000 (+1,23%). Le marché du Trésor a connu des ventes massives, avec une hausse de 3,61 %.

Le vendredi 30 juin, la Banque centrale européenne a organisé sa retraite annuelle au cours de laquelle les dirigeants des banques centrales des États-Unis, du Royaume-Uni et du Japon se sont rencontrés pour discuter de leurs perspectives politiques. La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a déclaré : « Nous avons encore du chemin à parcourir… nous ferons très probablement une nouvelle randonnée en juillet. La Banque des règlements internationaux a récemment averti que la dernière vague de resserrement monétaire pourrait être la plus dure pour l’économie. Les marchés boursiers ont terminé le premier semestre en force : S&P 500 (+1,23 %), Nasdaq (+1,45 %), Russell 2000 (+0,38 %) et DJIA (+0,84 %). Les marchés du Trésor ont connu peu de mouvement à court terme tandis que les rendements à plus long terme ont chuté — rendement du Trésor à 30 ans (-1,69 %).

Le lundi 3 juillet, la production des usines a chuté de façon drastique selon le S&P Global (NYSE 🙂 PMI, déclinant à l’un des taux les plus rapides des 13 dernières années. Le rapport note que les entreprises disent que les clients hésitent de plus en plus à dépenser alors que le coût de la vie, les taux d’intérêt et les craintes d’une récession imminente augmentent. La chute de juin marque la deuxième baisse mensuelle consécutive – le niveau désaisonnalisé de l’indice S&P Global US Manufacturing Purchasing Managers’ Index était de 46,3 en juin, contre 48,4 en mai. Les rendements du Trésor ont augmenté sur la journée, menés par le rendement à trois ans (+1,80%). Les marchés boursiers nationaux à large assise ont légèrement augmenté – Russell 2000 (+0,43%), Nasdaq (+0,21%), S&P 500 (+0,12%) et DJIA (+0,03%).

Le mardi 4 juillet, les marchés étaient fermés tandis que les États-Unis observaient le Jour de l’Indépendance.

Notre semaine des flux de fonds s’est terminée le mercredi 5 juillet avec la publication du procès-verbal de la réunion du Federal Open Market Committee (FOMC) de juin. Alors que le procès-verbal citait une activité économique étonnamment forte, un marché du travail toujours tendu et une inflation persistante, « presque tous les participants ont jugé approprié de maintenir la fourchette cible à 5,00 % -5,25 % ». À l’étranger, la candidature de la Suède à l’adhésion à l’OTAN est de nouveau bloquée malgré le soutien des États-Unis. La Turquie et la Hongrie se sont opposées à cette décision. Les marchés boursiers ont chuté le jour de la première session en trois : Russell 2000 (-1,26 %), DJIA (-0,38 %), Nasdaq (-0,18 %) et S&P 500 (-0,20 %).

Fonds d’actions négociés en bourse

Les fonds d’actions négociés en bourse ont enregistré des entrées nettes hebdomadaires de 13,3 milliards de dollars, marquant la deuxième entrée hebdomadaire consécutive. Le macro-groupe affiche un gain de 1,32% sur la semaine, sa première semaine dans le noir sur les trois dernières.

Les FNB de croissance/valeur à grande capitalisation (+11,0 milliards de dollars), les FNB de croissance/valeur à petite capitalisation (794 millions de dollars) et les FNB de fonds de revenu d’actions (588 millions de dollars) ont été les entrées les plus importantes parmi les sous-groupes de FNB d’actions. Les ETF de croissance/valeur à grande capitalisation ont enregistré des entrées de capitaux au cours de trois des quatre dernières semaines tout en enregistrant des rendements positifs au cours des semaines consécutives.

Les ETF du secteur financier/bancaire (-259 millions de dollars), les ETF de l’or et des ressources naturelles (-175 millions de dollars) et les ETF du secteur des services publics (-158 millions de dollars) ont été les sorties les plus importantes du macro-groupe. Bien qu’ils aient enregistré leur premier gain hebdomadaire en quatre semaines, les ETF sectoriels financiers/bancaires ont subi leur première sortie en cinq semaines.

Au cours de la dernière semaine de flux de fonds, les deux principaux attracteurs de flux d’ETF actions ont été FNB SPDR S&P 500 (NYSE 🙂 (ESPIONNER+5,1 milliards de dollars) et Invesco QQQ Fiducie 1 (QQQ+2,8 milliards de dollars).

Pendant ce temps, les deux derniers ETF d’actions en termes de sorties hebdomadaires étaient SPDR OR (GLD (NYSE 🙂-534 millions de dollars) et iShares : FNB MSCI Taïwan (EWT-398 millions de dollars).

Fonds à revenu fixe négociés en bourse

Les fonds à revenu fixe imposables négociés en bourse ont enregistré une entrée hebdomadaire de 336 millions de dollars, la cinquième entrée hebdomadaire du macro-groupe en six. Les ETF à revenu fixe ont enregistré un rendement hebdomadaire négatif de 0,64 % en moyenne, leur première semaine dans le rouge en trois.

Les ETF de qualité supérieure (+ 564 millions de dollars), les ETF de fonds flexibles (+ 86 millions de dollars) et les ETF de dette internationale et mondiale (+ 48 millions de dollars) ont été les principaux sous-groupes de titres à revenu fixe imposables à afficher des entrées au cours de la semaine. Les FNB de qualité supérieure ont enregistré huit semaines d’entrées au cours des neuf dernières tout en réalisant leur première perte hebdomadaire en quatre.

Les FNB du Trésor public (-286 millions de dollars), les FNB à haut rendement des entreprises (-86 millions de dollars) et les FNB hypothécaires du gouvernement (-5 millions de dollars) ont été les principaux sous-groupes de titres à revenu fixe imposables à avoir enregistré des sorties cette semaine. Les ETF gouvernement-trésor ont maintenant enregistré des sorties hebdomadaires consécutives pour la première fois depuis début février.

Les ETF obligataires municipaux ont signalé une sortie de 201 millions de dollars au cours de la semaine, marquant leur première sortie en trois semaines. Le sous-groupe a réalisé un négatif de 0,13 %, marquant le premier retour sous zéro en six semaines.

iShare : iBoxx $Investment Grade Corporates (LDQ+459 millions de dollars) et iShares : 20+ FNB d’obligations du Trésor (TLT+ 269 millions de dollars) ont attiré les plus gros montants de nouveaux fonds nets hebdomadaires pour les FNB à revenu fixe imposables.

D’autre part, SPDR Bloomberg Bon du Trésor 1-3 mois (ÉTAIT-642 millions de dollars) et iShares : iBoxx $ Entreprises à haut rendement (HYG-342 millions de dollars) ont subi les sorties hebdomadaires les plus importantes de tous les FNB à revenu fixe imposables.

Fonds d’actions conventionnels

Les fonds d’actions conventionnels (ex-ETF) ont enregistré des sorties hebdomadaires (-7,1 milliards de dollars) pour la soixante-quatorzième semaine consécutive. Les fonds d’actions conventionnels ont affiché un rendement hebdomadaire positif de 1,06 %, la première semaine de gains en trois.

Les fonds de croissance/valeur à grande capitalisation (-4,3 milliards de dollars), les fonds d’actions internationales (-940 millions de dollars) et les fonds de croissance/valeur à petite capitalisation (-670 millions de dollars) ont été les sorties les plus importantes du sous-groupe des fonds d’actions conventionnels. Les fonds de croissance/valeur à grande capitalisation ont subi 28 semaines consécutives de sorties tout en observant un gain de 1,41 % en moyenne. La moyenne mobile du flux net sur quatre semaines est restée négative pendant 76 semaines.

Les fonds conventionnels du secteur technologique (+ 16 millions de dollars) ont été le seul sous-groupe à déclarer des entrées hebdomadaires. Il s’agissait de la troisième semaine d’afflux au cours des quatre dernières.

Fonds à revenu fixe conventionnels

Les fonds à revenu fixe imposables conventionnels ont réalisé une entrée hebdomadaire de 1,6 milliard de dollars, marquant leur première sortie hebdomadaire au cours des trois dernières semaines. Le macro-groupe a enregistré un négatif de 0,22 % en moyenne, sa première semaine de pertes en six.

Les fonds conventionnels de qualité supérieure (+ 1,1 milliard de dollars), les fonds flexibles (+ 677 millions de dollars) et les fonds du Trésor public et hypothécaires (+ 254 millions de dollars) ont enregistré les sorties hebdomadaires les plus importantes au titre des fonds conventionnels à revenu fixe imposables. Il s’agissait de la cinquième rentrée hebdomadaire consécutive pour les fonds conventionnels de qualité supérieure. Le sous-groupe a affiché un négatif de 0,52 % en moyenne au cours de la semaine.

Les fonds d’entreprise conventionnels à haut rendement (-197 millions de dollars), les fonds équilibrés (-155 millions de dollars) et les fonds de dette internationaux et mondiaux (-49 millions de dollars) ont été le principal macro-groupe à revenu fixe imposable à produire des sorties. Les fonds d’entreprise à haut rendement connaissent leur première sortie hebdomadaire en cinq semaines malgré le gain moyen de 0,52 % du sous-groupe.

Les fonds conventionnels d’obligations municipales (ex-ETF) ont généré un rendement positif de 0,02 % au cours de la semaine des flux de fonds, leur cinquième gain hebdomadaire en six. Le sous-groupe a connu une sortie de 655 millions de dollars, marquant la troisième sortie hebdomadaire en quatre.

[ad_2]