Les ETF les plus performants (et les moins performants) de 2023

Les ETF les plus performants (et les moins performants) de 2023

[ad_1]

De la résurgence du marché haussier des cryptomonnaies et de l’effondrement des banques régionales aux nombreuses décisions de la Réserve fédérale, en passant par l’étonnante hausse des actions des « Magnificent Seven » et le battage médiatique incessant autour de l’IA, les catalyseurs n’ont pas manqué pour influencer les investisseurs en ETF en 2023. .

Alors que décembre touche à sa fin, le moment est venu de réfléchir aux ETF qui se sont démarqués cette année – pour le meilleur ou pour le pire. Mais avant de plonger dans le vif du sujet, quelques règles de base : cette analyse exclut les ETF à effet de levier/inverse. Les billets négociés en bourse, ou ETN, sont également laissés de côté.

En outre, il est également crucial de comprendre que discuter de la performance de ces ETF ne consiste pas à approuver ou à critiquer les stratégies des gestionnaires de fonds.

C’est plutôt l’occasion d’examiner de manière critique la manière dont les différents ETF ont réagi aux conditions dynamiques de l’année, mettant en lumière l’interaction complexe des forces du marché et des stratégies d’investissement en 2023.

Les gagnants : tout ce qui concerne les cryptomonnaies

Après une année 2022 tumultueuse dans le monde des cryptomonnaies, marquée par des effondrements très médiatisés et des drames juridiques, de nombreux sceptiques étaient prêts à déclarer un nouvel « hiver crypto ».

Cependant, 2023 a inversé la tendance en connaissant une hausse significative, passant d’un minimum de 16 605 $ le 1er janvier à un maximum de 41 251 $ le 12 décembre.

Les investisseurs en ETF se sont retrouvés au centre de l’attention au milieu de spéculations généralisées sur le lancement d’un ETF spot Bitcoin (TSX :). Des acteurs majeurs comme Grayscale, Bitwise, BlackRock (NYSE 🙂 et ARK Invest attendaient avec impatience l’approbation de la SEC pour leurs prospectus déposés.

Ce buzz autour des ETF Bitcoin potentiels met en évidence l’enthousiasme croissant pour la combinaison de la finance traditionnelle et de la finance décentralisée, positionnant les ETF comme un pont entre les deux. En conséquence, plusieurs ETF liés aux cryptomonnaies sont devenus les grands gagnants de 2023.

L’ETF VanEck Digital Transformation (DAPP) a bondi de près de 190,26 % le 12 décembre, suivi par l’ETF Valkyrie Bitcoin Miners (WGMI) avec un gain de 185,23 % et l’ETF Invesco Alerian Galaxy Crypto Economy (SATO) complétant le top trois avec un Augmentation de 179,79%.

Cependant, la volatilité du marché de la cryptographie signifie que ces chiffres pourraient changer rapidement. Pour l’avenir, janvier devrait être un mois charnière, avec potentiellement l’approbation (ou un nouveau retard) d’un ETF Bitcoin au comptant, un développement très attendu par les investisseurs.

Les perdants : un bilan mitigé

Les ETF perdants de 2023 représentent une série de stratégies qui n’ont pas connu de bons résultats pour diverses raisons, dont aucune n’était liée les unes aux autres ou à un thème général.

Le premier est l’ETF Simplify Tail Risk Strategy (CYA), qui a baissé d’environ 96,74 %. CYA investit massivement dans des stratégies de couverture d’actions, avec un budget important alloué chaque année aux couvertures des risques extrêmes comme les options de vente et les dérivés à longue volatilité.

Au cours d’une année sans ralentissement majeur du marché, comme le marché haussier de 2023, ces dépenses continues en couvertures ont entraîné des baisses substantielles et soutenues de la valeur de CYA. Cet ETF est mieux adapté comme couverture à court terme plutôt que comme détention à long terme dans de telles conditions de marché.

Le deuxième grand perdant a été l’ETF iShares MSCI Russia (ERUS), qui a chuté de 81,19 % et a finalement été radié et complètement liquidé. La chute de l’ETF reflète les risques importants inhérents aux investissements dans un seul pays, en particulier sur les marchés émergents, les actions russes étant devenues pratiquement impossibles à investir en raison des sanctions consécutives à l’invasion de l’Ukraine par ce pays.

Enfin, l’ETF Global X Cannabis (POTX) a également connu une perte plus petite, mais toujours significative, de 48,96 %. Cette baisse n’est pas due à un catalyseur négatif spécifique, mais plutôt à des défis persistants dans l’industrie du cannabis qui perdurent depuis 2022. Les sociétés sous-jacentes de l’ETF ont eu du mal à accroître leurs bénéfices et à atteindre la rentabilité, et les progrès législatifs américains se sont arrêtés, anéantissant les espoirs suscités en 2022 concernant décriminalisation du cannabis et inscriptions potentielles de sociétés américaines de cannabis sur les principales bourses américaines.

Ce contenu a été initialement publié par nos partenaires d’ETF Central.

[ad_2]