Les ETF à court/intermédiaire du gouvernement et du Trésor affichent la plus importante sortie jamais enregistrée

Les ETF à court/intermédiaire du gouvernement et du Trésor affichent la plus importante sortie jamais enregistrée

[ad_1]

Au cours de la semaine de flux de fonds de LSEG Lipper qui s’est terminée le 31 janvier 2024, les investisseurs ont été globalement des acheteurs nets d’actifs de fonds (y compris les fonds conventionnels et les ETF) pour la deuxième semaine sur trois, injectant un montant net de 50,1 milliards de dollars.

Fonds du marché monétaire (+39,9 milliards de dollars, +0,10 %), fonds d’obligations imposables (+6,4 milliards de dollars, +1,07 %), fonds d’actions (+3,5 milliards de dollars, -0,26 %) et fonds d’obligations exonérés d’impôt (+1,5 milliard de dollars, + 0,92%) a attiré de nouveaux capitaux nets.

Les fonds de matières premières (-733 millions de dollars, +1,09%), les fonds mixtes (-239 millions de dollars, +0,44%) et les fonds d’investissement alternatifs (-161 millions de dollars, +0,39%) ont subi des décollectes sur la semaine.

Les 10 ETF spot Bitcoin ont signalé des entrées nettes de 261 millions de dollars, les entrées hors GBTC totalisant 1,8 milliard de dollars.

Performance de l’indice

À la clôture de la semaine des flux de fonds de LSEG Lipper, les indices boursiers américains ont rapporté des rendements mixtes à négatifs : le (+0,91 %) était en hausse, tandis que le (-2,05 %), (-0,74 %) et (-0,47 %) %) étaient tous dans le rouge.

L’indice Bloomberg Municipal Bond Total Return (+0,67 %) et l’indice Bloomberg US Aggregate Bond Total Return (+1,34 %) ont augmenté au cours de la semaine.

Les indices étrangers se sont également négociés de manière mixte : (-0,27 %), (+1,21 %), (+0,72 %), composé S&P/TSX (+0,92 %) et (-1,34 %).

Tarifs/Rendements

Les rendements du Trésor (-3,58%) et (-5,46%) ont chuté au cours de la semaine. Bien que toujours inversée, la courbe des rendements du Trésor continue de se normaliser.

Selon Freddie Mac, la moyenne des taux fixes (FRM) sur 30 ans a chuté depuis la semaine dernière, marquant la deuxième baisse hebdomadaire sur trois : la moyenne hebdomadaire est actuellement à 6,63 %. Le (DXY, +0,04%) et (+8,43%) ont tous deux augmenté au cours de la semaine.

L’outil CME FedWatch estime actuellement la probabilité que la Réserve fédérale réduise les taux d’intérêt de 25 points de base (pdb) aux niveaux actuels de 38,5 %. Cet outil prévoyait il y a un mois une possibilité de réduction de 25 points de base de 73,4 %. La prochaine réunion est prévue le 20 mars 2024.

Récapitulatif du marché

Le jeudi 25 janvier, le ministère du Commerce a annoncé que l’économie américaine avait connu une croissance plus rapide que prévu au quatrième trimestre grâce à de fortes dépenses de consommation et à l’optimisme accru du marché quant à un atterrissage en douceur. Le produit intérieur brut s’est amélioré à un taux annualisé de 3,3 % au dernier trimestre, après un taux annualisé de 4,9 % au troisième trimestre. Le ministère du Travail a publié que les demandes d’allocations de chômage de l’État étaient passées à 214 000 par rapport à la semaine précédente, soit une augmentation de 25 000. Les marchés actions américains se sont bien comportés ce jour-là : le Russell 2000 (+0,71 %), le DJIA (+0,64 %), le S&P 500 (+0,53 %) et le Nasdaq (+0,18 %) étaient tous en territoire positif. Le rendement du Trésor à deux ans a chuté de 1,51 %.

La semaine civile s’est terminée le vendredi 26 janvier avec la publication par le Bureau of Economic Analysis de son rapport sur les revenus et dépenses personnels pour décembre. Le rapport montre que le revenu personnel a augmenté de 60,0 milliards de dollars (+0,3 %) le mois dernier, le revenu personnel disponible (revenu moins les impôts courants des particuliers) s’améliorant également de 0,3 %. Le taux d’épargne personnelle est tombé à 3,7 % au cours du mois de décembre, soit le niveau le plus bas depuis décembre 2022. Les marchés actions ont été mitigés ce jour-là : le DJIA (+0,16 %) et le Russell 2000 (+0,12 %) étaient en hausse, tandis que le Le S&P 500 (-0,07%) et le Nasdaq (-0,36%) étaient en baisse ce jour-là.

Lundi 29 janvier, la Banque de réserve fédérale de Dallas a signalé que l’activité des usines du Texas s’était contractée en janvier : l’indice de production avait chuté de 17 points à moins 15,4, ce qui représentait le chiffre le plus bas depuis la mi-2020. Alors que la production actuelle a diminué, l’indice de la production future a augmenté de 10 points à 21,7. Les marchés actions ont bondi ce jour-là : Russell 2000 (+1,67 %), Nasdaq (+1,12 %), S&P 500 (+0,76 %) et DJIA (+0,59 %). Le rendement du Trésor à deux ans a chuté de 1,12 % avant la réunion du Comité fédéral de l’open market (FOMC).

Le mardi 30 janvier, le ministère du Travail a montré que les offres d’emploi aux États-Unis avaient augmenté de 101 000 le mois dernier, un autre point de données qui pourrait suggérer que la Réserve fédérale pourrait maintenir ses taux élevés plus longtemps. Le rapport souligne également qu’il y avait 1,4 poste pour chaque chômeur, soit un chiffre stable par rapport à novembre. Le Conference Board a publié que son indice de confiance des consommateurs est passé de 108,0 à 114,8, ce qui représente le chiffre le plus élevé depuis décembre 2021. Les attentes d’inflation des consommateurs pour l’année prochaine sont tombées à 5,2 %, le niveau le plus bas depuis mars 2020. Les marchés boursiers américains ont connu des échanges mitigés. —DJIA (+0,35 %), S&P 500 (-0,06 %), Nasdaq (-0,76 %) et Russell 2000 (-0,75 %).

Notre semaine de flux de fonds s’est terminée le mercredi 31 janvier, avec l’annonce par la Fed qu’elle maintiendrait ses taux inchangés sans aucune indication de réductions imminentes. La société privée de gestion des salaires ADP a indiqué que les entreprises ont créé 107 000 emplois au cours du premier mois de l’année. Les loisirs et l’hôtellerie affichent les plus fortes hausses, avec 28 000 nouveaux travailleurs. Les marchés boursiers ont chuté avec la chute des rendements du Trésor ce jour-là : les rendements à deux (-3,03 %), cinq (-3,13 %) et à dix ans (-2,49 %) étaient tous en baisse.

Fonds d’actions négociés en bourse

Les fonds d’actions négociés en bourse ont enregistré 10,1 milliards de dollars de rentrées nettes hebdomadaires, soit 16 semaines de collecte au cours des 18 dernières. Le macro-groupe a enregistré une perte de 0,40% sur la semaine, sa deuxième semaine sur trois réalisant une perte.

Les ETF à grande capitalisation (+6,6 milliards de dollars), les ETF des marchés internationaux développés (+1,5 milliard de dollars) et les ETF de revenus d’actions (+1,2 milliard de dollars) ont attiré les flux les plus importants parmi les sous-groupes d’ETF d’actions. Les ETF à grande capitalisation ont enregistré cinq semaines d’afflux au cours des sept dernières semaines, malgré six semaines de pertes au cours des 10 dernières.

Les ETF multi-capitalisations (-632 millions de dollars) et les ETF à petite capitalisation (-71 millions de dollars) ont subi les seules sorties hebdomadaires au sein des ETF actions. Les ETF multi-capitalisations ont enregistré leur troisième sortie hebdomadaire consécutive, tout en réalisant des semaines consécutives de rendements positifs.

Au cours de la dernière semaine de flux de fonds, les deux principaux attracteurs de flux d’ETF actions ont été FNB iShares Core S&P 500 (NYSE 🙂 (IVV+3,8 milliards de dollars) et FNB iShares S&P 500 Value (NYSE 🙂 (IVE+3,6 milliards de dollars).

Pendant ce temps, les deux ETF actions les moins performants en termes de sorties hebdomadaires étaient FNB iShares MSCI USA facteur de qualité (NYSE 🙂 (LEQUEL-2,4 milliards de dollars) et FNB iShares S&P 100 (NYSE 🙂 (OEF-2,0 milliards de dollars).

Fonds à revenu fixe négociés en bourse

Les fonds à revenu fixe imposables négociés en bourse ont enregistré une entrée hebdomadaire de 889 millions de dollars, soit la sixième entrée consécutive du macro-groupe. les ETF à revenu fixe ont enregistré un rendement positif de 1,20 % en moyenne, son premier gain en cinq semaines.

Les ETF à revenu fixe imposables nationaux généraux (+ 3,8 milliards de dollars), les ETF à haut rendement (+ 1,3 milliard de dollars) et les ETF à revenu fixe du gouvernement et du Trésor (+ 1,1 milliard de dollars) étaient les principaux sous-groupes d’ETF d’obligations imposables à observer des entrées. Au cours des six semaines précédentes, les ETF à revenu fixe imposables au niveau national ont enregistré cinq entrées hebdomadaires mais seulement deux semaines de rendements positifs.

Les ETF courts/intermédiaires du gouvernement et du Trésor (-5,4 milliards de dollars) et les ETF courts/intermédiaires de qualité investissement (-292 millions de dollars) ont été les seuls sous-groupes à afficher des sorties nettes. Il s’agit de la sortie hebdomadaire la plus importante jamais enregistrée pour les ETF d’État et du Trésor à court/intermédiaire.

Les ETF d’obligations municipales ont signalé un afflux de 817 millions de dollars au cours de la semaine, marquant l’afflux hebdomadaire le plus important depuis la semaine se terminant le 8 novembre 2023. Le sous-groupe a réalisé un rendement positif de 0,71 %, le premier gain en quatre semaines.

ETF iShares Core Total USD sur le marché obligataire (NASDAQ 🙂 (IUSB+2,6 milliards de dollars) et iShares Bitcoin Trust (NASDAQ 🙂 (ça ira+830 millions de dollars) ont attiré les plus gros montants d’argent frais hebdomadaires nets pour les ETF à revenu fixe imposables.

D’autre part, ETF sur les bons du Trésor américain à 3 mois (NASDAQ 🙂 (TBIL-2,8 milliards de dollars) et Fiducie Bitcoin en niveaux de gris (NYSE 🙂 (TFLO-1,5 milliard de dollars) a subi les sorties hebdomadaires les plus importantes parmi tous les ETF à revenu fixe imposables.

Fonds d’actions conventionnels

Les fonds d’actions conventionnels (ex-ETF) ont connu des sorties hebdomadaires (-6,6 milliards de dollars) pour la cent troisième semaine consécutive. Les fonds d’actions conventionnels ont affiché un rendement hebdomadaire de -0,12%, soit la deuxième semaine de pertes en trois.

Les fonds de grande capitalisation (-2,7 milliards de dollars), les fonds de moyenne capitalisation (-1,3 milliard de dollars) et les fonds de revenus d’actions (-783 millions de dollars) ont été les principaux sous-groupes de fonds d’actions conventionnels à réaliser des sorties hebdomadaires. Les fonds communs de placement à grande capitalisation ont connu leur neuvième sortie hebdomadaire consécutive après avoir enregistré une perte pendant quatre semaines consécutives.

Les fonds des marchés internationaux développés (+224 millions de dollars) et les fonds conventionnels d’actions sectorielles (+36 millions de dollars) ont été les seuls sous-groupes à déclarer des entrées hebdomadaires. Les fonds des marchés développés internationaux ont signalé leur premier afflux en 21 semaines. Le sous-groupe a enregistré un rendement positif de 0,46 % sur la semaine, marquant des semaines consécutives de gains.

Fonds à revenu fixe conventionnels

Les fonds conventionnels à revenu fixe imposables ont réalisé une rentrée hebdomadaire de 5,5 milliards de dollars, marquant leur cinquième rentrée hebdomadaire consécutive et la plus importante rentrée hebdomadaire depuis la semaine terminée le 5 janvier 2022. Le macro-groupe a enregistré une moyenne positive de 0,97 % – sa première plus- côté retour dans cinq semaines.

Les fonds de qualité investissement court/intermédiaire (+3,0 milliards de dollars), les fonds à revenu fixe imposables nationaux (+1,1 milliard de dollars) et les fonds à haut rendement (+1,1 milliard de dollars) ont été les principaux sous-groupes à enregistrer des entrées de capitaux au cours de la semaine. Il s’agit de l’afflux hebdomadaire le plus important de fonds de qualité investissement à court/intermédiaire depuis la semaine terminée le 9 juin 2021.

Les fonds de dette des marchés émergents (-160 millions de dollars) et les fonds d’État et du Trésor à court/intermédiaire (-11 millions de dollars) ont subi les seules sorties de capitaux parmi les sous-groupes de titres à revenu fixe imposables conventionnels au cours de la semaine écoulée. Les fonds de dette des marchés émergents ont observé 10 sorties hebdomadaires consécutives.

Les fonds conventionnels d’obligations municipales (ex-ETF) ont généré un rendement positif de 0,98 % au cours de la semaine des flux de fonds, marquant le premier gain au cours des cinq dernières semaines. Le sous-groupe a enregistré une entrée de 660 millions de dollars, la cinquième entrée consécutive après avoir mis fin à une séquence de sorties de fonds de vingt-trois semaines.

[ad_2]