Les actions solaires se rassemblent grâce à des orientations optimistes

Les actions solaires se rassemblent grâce à des orientations optimistes


  • Les actions solaires ont rebondi mercredi et jeudi après que First Solar ait dépassé les estimations de bénéfices et publié des prévisions plus optimistes.
  • First Solar a été l’un des plus grands bénéficiaires de la loi sur la réduction de l’inflation, les crédits d’impôt contribuant à améliorer ses résultats.
  • Dans des développements distincts, les actions d'Enphase Energy et de Sunnova Energy International ont augmenté respectivement de 5,6 % et 9,5 % au cours de la séance intrajournalière de jeudi à la suite de révélations d'initiés sur les achats.

Le secteur solaire s'est brisé après des mois de liquidation après que le plus grand fabricant américain de modules solaires, First Solar (NASDAQ 🙂., a dépassé l'estimation des bénéfices de Wall Street et a également publié de solides prévisions pour 2024. First Solar a annoncé un BPA GAAP GAAP de 3,25 $ pour le quatrième trimestre 2023, soit 0,13 $ de plus que le consensus de Wall Street, tandis qu'un chiffre d'affaires de 1,16 milliard de dollars était bon pour une croissance saine de 16,0 % sur un an, malgré un manque de 160 millions de dollars par rapport au consensus. Les bénéfices du quatrième trimestre sont passés à un bénéfice de 349 millions de dollars, contre une perte de 7,5 millions de dollars au trimestre de l'année précédente. First Solar a terminé l'année avec des réservations nettes de 28,3 GW avec un ASP de base de 31,8 c/w et un solde de trésorerie net de 1,6 milliard de dollars.

First Solar a publié des prévisions de bénéfice par action de 13 à 14 dollars pour l'exercice 2024, soit un bénéfice par action presque double pour l'ensemble de l'année 2023 de 7,74 dollars, et prévoit un chiffre d'affaires pour 2024 de 4,4 à 4,6 milliards de dollars, ce qui correspond à une croissance annuelle de 36,4 % à la mi-2024. indiquer. Les estimations consensuelles de Wall Street concernant les bénéfices et les revenus pour 2024 sont respectivement de 13,26 $ par action et 4,56 milliards de dollars. La société a fourni des prévisions supplémentaires pour l’ensemble de l’année comme suit :

  • Volumes de ventes de 15,6 à 16,3 GW
  • Bénéfice brut de 2 à 2,1 milliards de dollars
  • Bénéfice d'exploitation de 1,5 à 1,6 milliard de dollars, qui comprend des crédits d'impôt prévus en vertu de l'article 45X de 1 à 1,05 milliard de dollars
  • Dépenses de démarrage de la production de 85 à 95 millions de dollars
  • Solde de trésorerie net de fin d'année entre 900 millions de dollars et 1,2 milliard de dollars

« Peu d’années ont été aussi importantes pour notre stratégie de croissance à long terme que 2023« , a déclaré Mark Widmar, PDG de First Solar, lors de la conférence téléphonique sur les résultats, ajoutant que la société avait augmenté sa capacité de fabrication, produit et expédié un volume record de modules.

« Notre carnet de commandes actuel, survendu cumulativement jusqu'en 2026 et avec des réservations s'étendant jusqu'à la fin de la décennie, nous offre une option en période d'incertitude sur les prix et les politiques. En termes simples, si nous ne réservions plus de transactions d'ici la fin de l'année, nous resterait épuisé deux ans plus tard, jusqu'en 2025 et 2026,« , a déclaré Alex Bradley, directeur financier de First Solar, lors de l'appel.

First Solar a été l’un des plus grands bénéficiaires de la loi sur la réduction de l’inflation, les crédits d’impôt contribuant à améliorer ses résultats. L'année dernière, la société a accepté de vendre 687 millions de dollars de crédits d'impôt solaires à la société de technologie financière Fiserv Inc. (NYSE : NYSE :).

Les actions FSLR ont bondi de 6,2 % depuis la publication des résultats de mardi, mais restent dans le rouge après avoir rapporté -12,0 % depuis le début de l'année. L'indice de référence préféré du secteur solaire, Invesco Solar ETF (NYSE :), a gagné 2,9 % au cours des trois dernières séances de bourse, mais est en baisse de -19,3 % depuis le début de l'année et de -42,4 % au cours des 52 dernières semaines.

Point d'inflexion

Il y a deux semaines, RBC Capital a rapporté que l'industrie des équipements solaires est «près d'un point d'inflexion » et ce sentiment devrait s'améliorer grâce à l'émergence de signes plus tangibles de stabilité. Selon Christopher Dendrinos de RBC, l'industrie « devrait continuer à bénéficier d’un taux de changement positif et continuera de bénéficier du soutien à long terme des politiques publiques, de la réglementation des émissions et de la baisse des coûts.« , même si l'énergie solaire à l'échelle résidentielle et utilitaire est confrontée à des vents contraires à court terme.

Dendrinos a prédit que le secteur solaire a atteint un tournant potentiel dans la confiance des investisseurs, ajoutant que les attentes de baisse des taux d'intérêt devraient soutenir une amélioration des délais de récupération. L'analyste note que les projets solaires peuvent être 3 fois plus sensibles aux taux d'intérêt que les projets énergétiques conventionnels, et estime que le coût actualisé de l'énergie solaire diminue de plus de 4 % pour chaque réduction de 50 points de base des taux d'intérêt.

Dendrinos a choisi First Solar comme son premier choix dans le secteur, citant « forte visibilité sur les résultats et optionnalité de flux de trésorerie disponible » Il s'attend à ce que l'action FSLR surperforme ses pairs étant donné l'incertitude entourant la demande solaire résidentielle.

Dendrinos a également recommandé Enphase Energy (NASDAQ :), citant « une technologie différenciée de pointe, et Shoals Technologies Group (NASDAQ :), notant qu'il se négocie en dessous de ses pairs ».malgré un profil de marge et une croissance supérieurs » L'analyste évalue cependant SolarEdge Technologies (NASDAQ 🙂 sur Market Perform, affirmant que les frais généraux sont « une marge défavorable compte tenu de la demande actuelle« .

Dans des développements distincts, les actions d'Enphase Energy et de Sunnova Energy International (NYSE 🙂 ont augmenté respectivement de 5,6 % et de 9,5 % au cours de la séance intrajournalière de jeudi à la suite de divulgations d'initiés. Le président et chef de la direction d'Enphase, Badrinarayanan Kothandaraman, a révélé dans un dossier déposé auprès de la SEC qu'il avait acquis 4 000 actions ordinaires de la société le 27 février. Le PDG a désormais acheté un total de 5 118 actions ENPH et n'a vendu aucune action au cours des 12 derniers mois. Pendant ce temps, dans un autre dossier déposé auprès de la SEC, le directeur de Sunnova, Akbar Mohamed, a révélé qu'il avait finalisé l'achat de 152 450 actions ordinaires. Le directeur a désormais acheté un total de 162 450 actions NOVA et n'en a vendu aucune au cours de la dernière année.

Related: Crescent Point Energy augmente son dividende de base alors qu'il génère des bénéfices pour le quatrième trimestre

Message original