Le commerce des drogues synthétiques en Asie se développe, selon l’ONU Par Reuters

Le commerce des drogues synthétiques en Asie se développe, selon l’ONU Par Reuters

[ad_1]


© Reuters. PHOTO DE DOSSIER: Des cristaux de méthamphétamine saisis cachés dans des sachets de thé sont vus lors d’une conférence de presse au Bureau du Conseil de contrôle des stupéfiants à Bangkok, Thaïlande, le 24 janvier 2023. REUTERS / Napat Wesshasartar

BANGKOK (Reuters) – Le trafic de drogues synthétiques en Asie de l’Est et du Sud-Est est en plein essor, avec l’émergence de nouvelles voies de contrebande de méthamphétamine et l’expansion de la production de kétamine, ont annoncé vendredi les Nations Unies.

D’importants volumes de méthamphétamine continuent d’être produits dans l’État de Shan, au Myanmar, et acheminés de là vers la Thaïlande et le Laos, ainsi que par de nouvelles routes à travers le centre du Myanmar, a déclaré l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans un rapport.

« Les trafiquants ont continué à expédier de gros volumes via le Laos et le nord de la Thaïlande », a déclaré Jeremy Douglas, représentant régional de l’ONUDC pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique.

« Dans le même temps, ils ont poussé un approvisionnement important à travers le centre du Myanmar vers la mer d’Andaman où il semble que peu regardaient », a-t-il déclaré.

Dans l’ensemble, les autorités asiatiques ont saisi près de 151 tonnes de méthamphétamine en 2022, une baisse par rapport aux 171,5 tonnes de 2021, en partie à cause des nouvelles routes, selon le rapport.

Les groupes criminels organisés ont maintenu une stratégie d’expansion du marché axée sur l’offre, augmentant les volumes et réduisant le coût de la drogue.

Les prix de gros de la méthamphétamine en cristaux continuent de baisser en Asie de l’Est et du Sud-Est, la Thaïlande et le Laos enregistrant des prix de gros bas de 1 000 dollars le kg dans les provinces frontalières de la Thaïlande, selon le rapport.

Les autorités de la région ont également saisi un record de 27,4 tonnes de kétamine en 2022, soit une augmentation de 167 % par rapport à l’année précédente.

[ad_2]