L’avocat pro-XRP réagit au mémoire SEC Amicus de Musk et de Cuba

L’avocat pro-XRP réagit au mémoire SEC Amicus de Musk et de Cuba

[ad_1]

À un moment charnière, soutenus par les sentiments de l’avocat pro-XRP John E Deaton, les entrepreneurs de premier plan Elon Musk et Mark Cuban, ainsi qu’un consortium d’investisseurs de premier plan, ont soulevé des objections contre la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis. Ce défi se présente sous la forme d’un mémoire d’amicus curiae traitant des procédures contentieuses de la SEC.

Mémoire Amicus d’Elon Musk et Mark Cuban

Musk, Cuban et d’autres amis tels que Phillip Goldstein, Nelson Obus, Manouch Moshayedi et l’Investor Choice Advocates Network (ICAN) s’opposent collectivement au recours prédominant par la SEC aux procédures administratives lors des procès devant jury. Le mémoire souligne que cette méthode soulève des questions sur la constitutionnalité des pratiques de la SEC.

Le mémoire d’amicus a été rédigé pour l’affaire SEC c. Jarkesy. Ici, George Jarkesy, le plaignant, allègue que ses privilèges liés au septième amendement ont été violés. Il fait valoir que la méthode de jugement interne de la SEC, qui ne comporte pas de jury et est supervisée par un juge administratif désigné par la commission, viole ces privilèges.

Attirant l’attention sur le septième amendement, qui garantit le droit d’un accusé à un procès devant jury pour les affaires reflétant les « poursuites en common law », les amici soulignent l’incohérence de la SEC. Ils citent comme exemple l’affaire SEC contre Seghers, dans laquelle la SEC a opté pour un procès devant jury, aboutissant à un verdict de responsabilité contre Seghers pour fraude.

Les amici répondent également aux préoccupations de la SEC concernant le « forum shopping », suggérant que l’agence pourrait poursuivre différemment deux accusés identiques. Cette approche pourrait aboutir à ce qu’une partie bénéficie de tous les droits constitutionnels, tandis que l’autre pourrait ne pas en bénéficier, ce qui entraînerait des résultats juridiques disparates.

Le document dit :

Le forum shopping en soi n’est peut-être pas interdit. Mais le forum shopping du gouvernement fédéral pour poursuivre les mêmes réclamations et sanctions contre des individus dans une situation similaire, de sorte qu’un individu ait accès à un jury et l’autre pas, viole la clause d’égalité de protection de la Constitution.

Le document affirme en outre que de telles pratiques nuisent à la crédibilité de la SEC à une époque où la confiance du public dans ces institutions diminue, intensifiée par les révélations sur « l’accès inapproprié de la SEC à des mémorandums privilégiés ».

Les amici concluent que les pratiques de la SEC privent le public d’informations critiques qui pourraient être révélées lors d’un procès devant jury, ce qui contredit la mission principale de la SEC. Cette position partagée par Musk, Cubain et leurs associés souligne la nécessité d’une réévaluation de l’approche contentieuse de la SEC, faisant allusion à une bataille juridique potentiellement révolutionnaire à l’horizon.

L’avocat pro-XRP Deaton réagit

Le célèbre avocat pro-XRP, John E Deaton, a diffusé son vues sur X, exprimant son soutien à la position de Musk et de Cuban. Deaton a déclaré : « Je suis ravi de voir Mark et Elon emprunter cette voie, même s’ils ne sont pas d’accord sur certaines questions. » Il a réfléchi aux décisions passées en déclarant : « Il y a trois ans, j’ai intenté une action contre la SEC et j’ai encouragé les entreprises du secteur de la cryptographie à faire de même. »

Deaton conteste en outre les discours qui découragent les entreprises ou les dirigeants de contester la SEC ou sa présidence. « Ce n’est pas parce qu’ils affirment quelque chose que cela est vrai. Presque toutes les affaires judiciaires impliquant la SEC le prouvent », affirme-t-il.

Il souligne les inquiétudes concernant d’éventuels conflits d’intérêts au sein de la SEC, suggérant que les deux partis, républicain et démocrate, sont entachés. Dans une déclaration particulièrement révélatrice, il mentionne : « Ces bureaucrates temporaires sont souvent en conflit, mettant en œuvre des programmes qui favorisent leurs amis et les entreprises pour lesquelles ils vont travailler immédiatement après leur mandat à la SEC. »

Détaillant les conflits passés présumés, l’avocat pro-XRP remarque de manière critique : « Regardez Jay Clayton. Il a aidé le groupe Apollo après avoir accordé un prêt énorme à Kushner et Clayton est devenu l’un des principaux conseillers et membres du conseil d’administration d’Apollo… En parlant de Hinman, il est devenu associé chez A16z, et eux, avec Joseph Lubin et Vitalik Buterin, ont demandé à Hinman de donner à l’ETH un entrée gratuite. Bon sang, les avocats d’a16z ont en fait aidé Hinman à rédiger son célèbre discours.

Attirant l’attention sur une question plus large, les préoccupations de Deaton ne concernent pas seulement les transgressions individuelles mais aussi les failles systémiques. « La SEC DOIT être complètement restructurée. C’est une agence brisée et en faillite », affirme-t-il sans équivoque.

Deaton conclut par un appel fort à l’action, soulignant le besoin urgent d’une réforme. « Nous avons besoin de limiter le nombre de mandats au Congrès et nous devons adopter une législation interdisant à un régulateur de travailler immédiatement pour des entreprises qu’il venait juste de réglementer. »

Dans sa déclaration finale et retentissante, il prévient : « Désormais, ce n’est plus seulement un problème récurrent. C’est devenu tellement incontrôlable qu’ils violent ouvertement les lois sur les conflits parce qu’ils savent que personne ne fera rien à ce sujet. Le prochain régulateur adopte simplement l’attitude suivante : ‘Maintenant, c’est mon tour.’»

Au moment de mettre sous presse, le XRP s’échangeait à 0,4804 $.

Prix ​​​​XRP
XRP chute vers le niveau Fib de 0,786, graphique sur 4 heures | Source : XRPUSD sur TradingView.com

Image en vedette de Shutterstock, graphique de TradingView.com



[ad_2]