Des centaines de personnes partent rejoindre la caravane de migrants mexicains en direction des États-Unis. Par Reuters

Des centaines de personnes partent rejoindre la caravane de migrants mexicains en direction des États-Unis. Par Reuters

[ad_1]

3/3

© Reuter. Les migrants marchent le long de la route dans une caravane pour tenter d’atteindre la frontière américaine, à Tapachula, Mexique le 5 novembre 2023. REUTERS/Jose Torres

2/3

Par José Torres

MEXIQUE (Reuters) – Une caravane d’au moins des centaines de migrants est partie dimanche de la ville de Tapachula, dans le sud du Mexique, en direction de la frontière sud des États-Unis.

La plus petite caravane envisage de rejoindre une plus grande caravane partie il y a six jours et est actuellement arrêtée à environ 40 km au nord, dans la ville de Huixtla.

Les organisateurs ont déclaré que le premier groupe avait atteint quelque 7 000 personnes, tandis que le gouvernement de l’État du Chiapas, dans le sud du pays, a déclaré qu’il estimait le groupe à 3 500 personnes.

De nombreux migrants fuient la pauvreté et l’instabilité politique de leur pays d’origine, originaires de Cuba, du Salvador, du Guatemala, d’Haïti et surtout du Honduras et du Venezuela, selon un témoin de Reuters.

« Je pense que 3,4 mois, c’est trop long pour obtenir un visa humanitaire, pour pouvoir traverser le territoire mexicain », a déclaré Selma Alvarez du Venezuela. « Parce qu’on est à la merci des coyotes, des criminels, c’est bien qu’on s’accompagne dans la caravane, ça me semble plus sûr. »

Alvarez a ajouté que le groupe était impatient d’atteindre la frontière américaine et de lancer le processus d’entrée aux États-Unis avec des rendez-vous garantis via une application du gouvernement américain, CBP One, et de demander l’asile.

Le président américain Joe Biden, qui brigue sa réélection l’année prochaine, est sous pression pour réduire le nombre de personnes entrant illégalement aux États-Unis depuis le Mexique.

Un nombre record de personnes ont traversé cette année la région de Darien Gap reliant le Panama et la Colombie.

[ad_2]