De fortes pluies inondent les maisons et les cultures dans le nord de la France Par Reuters

De fortes pluies inondent les maisons et les cultures dans le nord de la France Par Reuters

[ad_1]

5/5

© Reuter. Un homme fait des gestes dans l’eau alors que la rivière Aa déborde à Blendecques près de Saint-Omer, après de fortes pluies qui ont provoqué des inondations dans le nord de la France, le 11 novembre 2023. REUTERS/Pascal Rossignol

2/5

Par Pascal Rossignol et Clotaire Achi

SAINT-ETIENNE-AU-MONT, France (Reuters) – Des jours de fortes pluies dans le nord de la France ont provoqué le débordement des rivières locales et l’inondation des maisons et des champs, provoquant l’évacuation des habitants, dont certains ont dû être transportés par avion vers des lieux sûrs.

Plus de 100 villes sont en alerte rouge et quelque 200 écoles de la région ont été fermées. Les secouristes ont également dû évacuer le bétail.

« C’est catastrophique », a déclaré Gaetan Guche, agriculteur de 32 ans, dont l’élevage de volailles a été inondé, avec parfois jusqu’à 60 centimètres d’eau au cours des cinq derniers jours.

Certains poulets ont été tués par l’eau, et il s’inquiète pour les autres, craignant la propagation de maladies dans l’humidité.

« Il faut attendre que l’eau baisse avant de constater l’ensemble des dégâts. Mais j’ai eu des pertes de poulets, des pertes financières en termes de semences et de matériel, donc aujourd’hui, c’est vraiment dur. »

A proximité, le producteur de fraises Jean-Loup Mionnet, dont les champs sont en partie immergés dans l’eau, a déclaré que la récolte du printemps prochain était compromise, craignant de n’avoir que peu ou pas de fraises.

« Nous n’avons jamais vu quelque chose de pareil », a déclaré Jean-Marc Joyez, propriétaire du camping du village d’Enquin-sur-Baillons, où de nombreuses maisons sont inondées et des routes submergées.

Le ministre de l’Environnement, Christophe Bechu, a déclaré que des dizaines de villes seraient considérées comme en situation de catastrophe naturelle, ce qui permettrait aux personnes dont les maisons ou les entreprises ont été inondées de bénéficier plus facilement d’une couverture d’assurance.

[ad_2]