Ces stocks de lithium à prix réduit peuvent constituer un excellent pari sur les véhicules électriques

Ces stocks de lithium à prix réduit peuvent constituer un excellent pari sur les véhicules électriques

[ad_1]

Depuis le début de l’année, les prix des cellules de batterie lithium-ion sont en baisse de 25,9 %. Image gracieuseté de Benchmark Mineral IntelligenceLes actions de lithium ont emboîté le pas, ouvrant une fenêtre pour les acheter à prix réduit avant une probable résurgence. Après tout, étant donné que les batteries constituent la pièce la plus chère des véhicules électriques, les hybrides grand public moins chers serviront de pont entre l’essence et les véhicules électriques complets.

Société Albemarle

Basée à Charlotte, en Caroline du Nord, Albemarle Corp (NYSE 🙂 est le leader de l’extraction et du traitement du lithium et du brome ainsi que d’autres matériaux essentiels à l’électronique, au stockage d’énergie et à la construction.

Après avoir étendu ses opérations minières des États-Unis au Chili, à l’Australie et au Brésil, Albemarle a repoussé les limites cette année. En août, la société a commencé la construction de son installation d’extraction directe du lithium (DLE) en Arkansas. La technologie DLE a tendance à doubler le taux d’extraction au fil du temps en tant qu’étape suivante de l’extraction du lithium de la saumure, sans évaporation.

« Nous avons accès à la saumure et à l’infrastructure. Nous sommes bien placés pour en profiter.

Kent Masters, PDG d’Albemarle

De plus, le principal fournisseur de lithium s’est associé à Caterpillar (NYSE 🙂 en septembre en tant que principal fournisseur de machines alimentées par batterie de Caterpillar. À cette fin, Albemarle utilisera le site de lithium de Kings Mountain, en Caroline du Nord, comme toute première mine à zéro émission.

Dans le même temps, la société a enregistré des bénéfices meilleurs que prévu au deuxième trimestre 2023. Albemarle a terminé avec un bénéfice net de 650 millions de dollars, soit une croissance significative par rapport aux 406,8 millions de dollars de l’année précédente. Concernant les ventes de lithium via sa division Energy Storage, Albemarle a plus que doublé ses ventes, à 1,76 milliard de dollars.

Les analystes de Refinitiv attendaient 4,44 dollars par action, tandis qu’ALB a généré un bénéfice par action de 7,33 dollars. Cependant, à l’instar des prix des batteries, le titre ALB est en baisse de -23% depuis le début de l’année, rebondissant sur la semaine à +5,7%. Il est désormais considéré comme un titre fortement survendu, se négociant à une juste valeur sous-estimée de 89,3 %.

Piémont Lithium Inc

Également centrée en Caroline du Nord, cette société en phase de développement supervise le projet Piedmont Lithium (NASDAQ :). Il s’agit de l’un des plus grands gisements de lithium aux États-Unis, estimé à 100 millions de tonnes de minerai de lithium. Son sous-produit est l’hydroxyde de lithium, qui deviendra la principale ressource des véhicules électriques Tesla.

En tant que composant des batteries lithium-ion, l’hydroxyde de lithium leur confère une densité énergétique plus élevée, une charge plus rapide et une durée de vie plus longue. L’usine de production d’hydroxyde de lithium du Piémont au Tennessee devrait être mise en service en 2025 et devrait produire 30 000 tonnes métriques par an (tpa).

D’ici 2026, la production totale du Piémont est estimée à 60 000 TPY. À titre de comparaison, la production américaine d’hydroxyde de lithium en 2022 était de 17 000 unités.

Pour s’aligner sur les objectifs de développement durable, Piémont utilisera le procédé innovant Metso : Outotec, qui réduit les déchets de sulfate de sodium. Afin de poursuivre son objectif de devenir le principal fournisseur d’hydroxyde de lithium en Amérique du Nord, Piedmont a récemment investi 19,9 % du capital de Vinland Lithium.

Vinland gère l’équivalent du projet Piedmont Lithium, baptisé Killick Lithium Project, à Terre-Neuve, au Canada. En baisse de -21,37 % depuis le début de l’année, l’action PLL peut être considérée comme un enjeu très précoce sur le marché du lithium avec ses propres risques et récompenses.

Société Livent

Livent Corp (NYSE 🙂 est un fournisseur mondial de lithium et trouve ses racines dans les toutes premières offres de batteries lithium-ion. Sous la direction de FMC Corporation (NYSE :), au début des années 1990, elle a fourni à Sony (NYSE 🙂 Electronics des batteries pour caméscopes. En octobre 2018, Livent a finalisé son offre publique initiale (IPO) auprès de FMC, axée sur les opérations de lithium au Chili, en Argentine et aux États-Unis.

Grâce à son intégration verticale, le modèle commercial de Livent s’étend de l’exploitation minière au raffinage de tous les principaux sous-produits du minerai de lithium : le butyllithium, le carbonate de lithium et l’hydroxyde de lithium. La société a considérablement augmenté sa marge bénéficiaire d’exploitation de 44 % tout en terminant sa dernière croissance de son bénéfice net à 50,33 %.

De même, Livent a l’un des ratios d’endettement les plus bas, à seulement 14,7 %. En mai, Livent a annoncé la fusion avec la société minière australienne de lithium Allkem. S’il est finalisé d’ici la fin 2023, et évalué à 10,6 milliards de dollars, l’accord créerait l’une des cinq plus grandes opérations minières de lithium au monde.

Parmi les trois titres de lithium, les actions LTHM ont le plus augmenté cette semaine, à 7,44 %, mais restent en territoire fortement sous-évalué.

***

Cet article a été initialement publié sur The Tokenist. Consultez la newsletter gratuite de The Tokenist, Five Minute Finance, pour une analyse hebdomadaire des plus grandes tendances en matière de finance et de technologie.

Ni l’auteur, Tim Fries, ni ce site Web, The Tokenist, ne fournissent de conseils financiers. Veuillez consulter la politique de notre site Web avant de prendre des décisions financières.

[ad_2]